Futur pont de Mouli : une partie de la structure métallique en route pour Ouvéa

btp ouvéa
61a5c8dcbbcfc_260401074-635253144323471-3644832696194990734-n.jpg
Une partie de la structure métallique du futur pont de Mouli. ©Charlotte Mannevy / NC la 1ère
C’est un précieux chargement qui était attendu ce mercredi matin à Ouvéa : une partie de la structure métallique du futur pont de Mouli a pris la mer depuis Nouméa. Le chantier a commencé en avril par les travaux maritimes, c’est maintenant le tablier du pont qui va pouvoir être assemblé.

Ils ont quitté l’Alsace en juillet dernier pour les mille nuances de bleu du lagon d’Ouvéa. Les 28 caissons métalliques de 30 tonnes chacun vont maintenant être assemblés sur place par la société Eiffage. 1 400 kg de soudure vont être effectués pour constituer le tablier du futur pont de Mouli ; pont qui sera ensuite lancé au-dessus de l’eau. Une technique qui a fait ses preuves explique Lionel Brogner, chargé de projet de la société Eiffage. "On va poser le pont sur des patins en téflon et ensuite on va pousser le pont par l'arrière pour qu'il puisse franchir le lagon. "

Ses explications complètes, au micro de Charlotte Mannevy.

Explications de Lionel Brogner


Une fois l’assemblage terminé, le lancé s’effectuera en trois phases, restera ensuite à bétonner l’ouvrage et à réaliser les voies de circulation. "C'est un peu la partie qu'on attendait parce que c'est la super structure qui arrive et qui prend forme" explique Stéphane Chapelat, le conducteur de travaux du chantier. Une fois que le nouveau pont sera en service, la démolition de l'ouvrage existant pourra commencer.


Pour emprunter le nouvel ouvrage doté de deux voies, d’une piste cyclable et d’un parking, rendez-vous fin 2022. Un ouvrage d’un coût total de 2,740 milliards de francs financés à 55% par la Province des Iles et à 45% par l’Etat.