Un nouveau pont très attendu à Ouvéa

btp ouvéa
travaux pont ouvéa
©Caroline Antic-Martin

C’est une page d’histoire qui se tourne à Ouvéa :  après 37 années de service, le vieux pont de Mouli sera bientôt remplacé par un nouvel ouvrage. Les travaux préparatoires de ce chantier d’envergure viennent tout juste de démarrer. 

C'est un projet pharaonique qui se profile sur l'île de d'Ouvéa, du jamais vu jusqu'à maintenant mais qui répond à une réelle nécessitée. 

Un pont d'une grande envergure

Le nouvel ouvrage fera 180 mètres de long, 13 mètres de large et comportera une double voie, deux pistes cyclables et deux trottoirs. La Province des Iles Loyauté a fait les choses en grand. "C'est une manière de créer vraiment une dynamique à ce que cette zone, la zone la plus touristique de l'île, puisse avoir toutes les garanties pour que les investisseurs et les populations locales puissent être dans cet élan de l'investissement par rapport à l'économie" explique Mathias Waneux, élu provincial, en charge des infrastructures. 

 nouveau pont ouvéa mouli

Coût du chantier : 2 milliards 740 millions de francs, financés à 55% par la Province des Iles Loyauté et à 45% par l’Etat. C’est à ce prix que le vieux pont, certes charmant, mais très vétuste cédera sa place à un ouvrage d'art ultra moderne. La partie haute ou "tablier", composée de caissons métalliques et de dalles en béton armé, reposera sur quatre piliers. "La difficulté technique, c'est d'arriver à travailler avec un impact zéro sur l'environnement" précise Stéphane Chapelat, conducteur de travaux.

Préserver le plus possible l'environnement

Une étude d’impact environnemental a été réalisée en amont. En sont ressortis deux nécessités  : réduire les appuis et donc le nombre d’obstacles au passage du courant pour limiter l’érosion du littoral mais aussi respecter la période de nidification des puffins. La zone côté Mouli abrite en effet 480 terriers, soit 6000 individus qu’il faut préserver.
 

Les premiers poussins viennent juste de prendre leur envol et la fin de la période se termine à la fin mai. Heureusement, on a pu s'arranger avec l'entreprise pour commencer à entamer les travaux de l'autre côté de la berge, pour temporiser ici.

Cédric Méaou, garde-nature


Les gros travaux débuteront donc fin mai, pour une durée de vingt mois. D'ici là, le vieux pont restera en service pour le plus grand plaisir des touristes. 

 

Le reportage de Caroline Antic-Martin et Gaël Detcheverry