Rixe à Magenta : quatre suspects, dont deux mineurs, mis en examen

justice ouvéa
Rixe à Magenta : quatre suspects, dont deux mineurs, mis en examen
©Coralie Cochin

Dans la nuit de samedi à dimanche, une bagarre sur fond d’alcool avait fait quatre blessés dans un quartier de Nouméa. Les quatre suspects ont été placés sous contrôle judiciaire. 

Quatre personnes ont été mises en examen pour des chefs de violences volontaires en réunion et avec arme et dégradations d’un véhicule, commis dans la nuit du samedi 10 au dimanche 11 avril non loin du stade de Magenta, à Nouméa, a annoncé, mercredi, le procureur Yves Dupas dans un communiqué. 

Au cours de cette rixe, alimentée par de vives tensions entre deux groupes de jeunes, "quatre personnes originaires d’Ouvéa ont été agressées par un groupe d’individus originaires de Maré, ayant fait usage notamment de sabre d’abattis", a précisé le parquet. 

L’une des victimes a été blessée par le sabre au niveau du dos et de la tête, tandis qu’une seconde personne présente une suspicion de fracture au coude, qui lui a valu une incapacité de travail de trois jours.

Pas d'antécédents judiciaires

Les quatre suspects - deux majeurs et deux mineurs âgés de 16 et 17 ans - ne présentaient pas d’antécédents judiciaires. Malgré leur casier vierge, le parquet et le magistrat instructeur avaient sollicité le placement en détention provisoire des quatre personnes mises en examen "afin de permettre la poursuite des investigations en dehors de toute pression", de "prévenir tout risque de réitération des faits et garantir leur présentation en justice", a indiqué le procureur Yves Dupas dans son communiqué. 

Le juge des libertés et de la détention a ordonné, quant à lui, leur placement sous contrôle judiciaire. L’enquête de police se poursuit afin d’identifier les incendiaires d’un appartement, le soir du 12 avril.