Les ananas de Koh au cœur de l’été

vie locale province nord
Fête Ananas Koh
©Nc la 1ère
La fête de l'ananas célébrait ses sept ans ce samedi, au cœur de la petite tribu de Koh, entre Canala et Kouaoua. L'occasion pour les producteurs de faire découvrir leurs petits protégés aux nombreux visiteurs. 
Elle compte à peine plus de deux cent habitants, mais la petite tribu de Koh, entre Canala et Kouaoua, s’est forgé une réputation dans le domaine de l’ananas. Cette année, on y célèbre les sept ans de la fête du fruit acidulé. Le comité organisateur a mis les petits plats dans les grands, pour accueillir les visiteurs, avec l’espoir de battre un record : celui de la tonne d’ananas vendus. 

L’année dernière, ils avaient vendu pour près d’une tonne d’ananas. Le comité des fêtes a été créé en 2018 pour promouvoir ce fruit de l’été, car tout le monde ne travaille pas dans les mines alentours. « Il y a aussi ceux qui vivent de la pêche, ceux qui vivent des ananas, c’est toujours vers l’été qu’ils se font de l’argent de poche pour les fêtes et aussi pour payer la scolarité de leurs enfants », assure Vanina Moly, habitante de la tribu. Selon l’organisation, les quantités présentes sur site dépassent la tonne. Pour l'occasion, les gros producteurs se sont joints aux petits cultivateurs. Le comité a su booster la communauté qui s’est remise à planter l’ananas mais cette année, le soleil entre autres, était trop fort pour Béatrice Thiamea, productrice à la tribu de Méchin. « Il n’y en a pas beaucoup comme les autres années, je pense que c’est dû à la sécheresse et puis il y a aussi les animaux qui mangent, le bétail, les chevaux, les cerfs et les poules », assure-t-elle.
 

Diversité

Fête Ananas Koh 2

Qu’à cela ne tienne, l’organisation a fait appel aux pêcheurs et cultivateurs de la région pour attirer les visiteurs. « Les jeunes de la tribu se sont remis à planter de l’ananas, mais ils plantent aussi d’autres choses. Nous avons invité des gens de Kouaoua mais aussi de Canala qui sont venus avec leurs produits, les fruits de mer notamment, les pastèques de Moindou, une diversité incroyable de fruits et légumes sur le site cette année », assure Richard Moainon, président du comité des fêtes de Koh. Des trésors déclinés en sirops et confitures d’ananas, proposés aux côtés des sculptures de Kouaoua, de robes traditionnelles, le tout animé de chants et de danses. 

En sept ans d’existence, la fête de l’ananas de Koh s’est tissé une réputation et a désormais ses habitudes. « C’est trop choc, c’est la deuxième fois que je viens et je suis toujours contente de venir. J’ai pris un sac d’ananas avec des plants, que je vais essayer de planter à Nouméa », témoigne une habitante de Nouméa. Un joli moment de partage qui a également été l'occasion de goûter aux délices sucrés de ce fruit de l'été.

Le reportage de Jean-Noël Méro :
©nouvellecaledonie

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live