publicité

A Canala, l'Union calédonienne se projette vers le référendum suivant

L’UC tenait ce week-end, à Canala, son premier congrès depuis le 4 novembre. Pour l’Union calédonienne, ce scrutin représente une victoire, notamment par la participation de la jeunesse, et la campagne pour le référendum d'après a déjà débuté. Daniel Goa a été reconduit à la présidence.

Durant le quarante-neuvième congrès de l'UC, à Canala. © NC la 1ere
© NC la 1ere Durant le quarante-neuvième congrès de l'UC, à Canala.
  • Jean-Noël Méro, avec F.T.
  • Publié le , mis à jour le
Les indépendantistes ne baissent pas les bras, malgré les résultats du 4 novembre. Mieux: ils s’estiment victorieux de ce référendum pour avoir fait mentir les pronostics, trop favorables selon eux au camp du «Non». Mais surtout, cette mobilisation de la jeunesse kanak, que l’on croyait peu intéressée, les relance aujourd’hui.
 
© NC la 1ere / Jean-Noël Méro
© NC la 1ere / Jean-Noël Méro
 

«Fiers de notre jeunesse»

«Nous avons fait le travail pour», réagit Dimitri Qenegei, qui préside l’association des jeunes de l’UC. «Et le 43.3, même si c’est une défaite, c’est une grande victoire pour nous parce que la population kanak, et la population calédonienne, s’est mobilisée pour ce rendez-vous important de notre histoire. On est fiers de notre jeunesse qui s’est bougée pour aller voter, et le travail continue.»
 
© NC la 1ere / Jean-Noël Méro
© NC la 1ere / Jean-Noël Méro
 

Amener aux urnes les abstentionnistes

L’Union calédonienne compte désormais surfer sur cette nouvelle et jeune vague. Mais le plus gros du travail sera d’emmener les non votants aux urnes, en 2020. «Il ne faut pas négliger le fait que beaucoup, beaucoup se sont abstenus, en particulier dans les îles, parce qu’ils n’ont pas compris les enjeux de cette élection-là», insiste Jules Paala, militant UC de Maré. «Et il va falloir tous les ingrédients, mettre les bouchées doubles, pour que, justement, les gens qui se sont abstenus lors de ce scrutin viennent en masse.» 
 

Transformer les échéances en rampes d'accès

La campagne pour le prochain référendum d'autodétermination a commencé. Daniel Goa le disait au premier jour de ce congrès de Canala, au micro de Jean-Noël Méro: «L'objectif, c'est 2020. Avant, il y a les municipales et les provinciales. Comment on utilise toutes ces échéances pour en faire des rampes d'accès, pour arriver victorieux en 2020?»
ITW CONGRES UC CANALA
 

Continuité

Daniel Goa qui a été reconduit à la présidence de l'UC. Le troisième jour du quarante-neuvième congrès a en effet vu le renouvellement des instances. On espérait voir monter la relève des jeunes, ils seront quatre. Neko Hnepeune et Gilbert Tyuienon restent premier et deuxième vice-présidents. Pierre-Chanel Tutugoro, le maire de Ponérihouen, devient secrétaire général et Christian Dahote, commissaire général.
 

Message

Il y a trente ans, les indépendantistes abandonnaient officiellement la lutte armée ici, à Canala. Remplir les urnes est un combat beaucoup plus laborieux. Mais pas impossible. C’était le message du week-end.

Le reportage de Jean-Noël Méro.
FIN DU CONGRES UC A CANALA

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play