nouvelle calédonie
info locale

La mairie de Canala demande la réouverture du dispensaire

sécurité canala
Dispensaire de Canala, photo site de la province Nord
Le centre médico-social de Canala, image d'illustration. ©Province Nord
Une réunion dédiée aux violences et incivilités à Canala a eu lieu samedi entre la commune, les coutumiers et les associations. Des actions doivent être lancées ce lundi pour rétablir le calme. Et la mairie souhaite que le CMS, fermé après des actes de délinquance, recommence à accueillir le public.
Lundi dernier, le dispensaire de Canala fermait ses portes jusqu’à nouvel ordre, à part pour les urgences. Une façon, pour l’équipe médicale et la province Nord qui gère ce CMS, de dénoncer une ambiance délétère et violente. Le directeur des Affaires sanitaires et sociales et des problèmes de société pour la province Nord, Jean-Claude Athéa, évoquait en effet «plusieurs vols et tentatives de vols, notamment de véhicules et l'agression d'un médecin du dispensaire à son domicile»
 

Echanges

Samedi, ces violences et plus largement les incivilités à Canala ont été au cœur d’une grande réunion, qui a rassemblé les élus municipaux, les responsables du conseil de district et autorités coutumières locales ou encore des représentants d’associations. 
 

Trouver un plan d'actions

Le but était de définir un plan d’action, pour rétablir au plus vite le calme et la sérénité dans la commune. «Ce qui est en est sorti, c’est la reconnaissance de la responsabilité de chacun: autorités coutumières, commune, etc.», retient de cette réunion extraordinaire Fabio Jorédié, qui est l’élu municipal en charge du CLSPD - le Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance. 
 

Réunions de travail

«L'ensemble des douze chefferies, le conseil de district et la mairie condamnent fermement», ajoute le conseiller, qui précise: «A partir de lundi, on donne satisfaction, déjà, aux interrogations du personnel du CMS de la province Nord: on commence nos réunions de travail.» Et la mairie demande à la province de rouvrir le dispensaire. 
Ecoutez Fabio Jorédié joint par Vincent Le Falher. 
Publicité