publicité

Signature d'un contrat local de sécurité et de prévention

Le CLSPD : un contrat local de sécurité et de prévention de la délinquance a été officiellement signé ce matin. A noter cette particularité, la mairie de Canala a souhaité y associer les femmes, les coutumiers et les églises.

  • Dave Waheo Hnasson avec N.G
  • Publié le , mis à jour le
Trois piliers sont prévus dans cette feuille de route signée entre l’Etat, l’église et les coutumiers.
Premier pilier. S’assurer que le jeune intègre son identité Kanak.
Parmi les actions prévues, le déploiement de médiateurs et de conciliateurs ou encore la restructuration sociales des chefferies.

Deuxième pilier. La citoyenneté.
En clair encourager les jeunes à s’investir d’avantage dans la cité. A ce niveau, un conseil municipal des jeunes de Canala  vient d’être mis en place.

Troisième pilier. Une mobilisation active.
Il s’agit là de créer des espaces de synergie. La mairie de Canala projette d’ouvrir par exemple (à moyen terme) une école de football basée sur la commune.
Canala : maman de la tribu de la tribu de Méoué

Ce contrat local de sécurité et de prévention de la délinquance prévoit 17 actions à atteindre d’ici 2023. Il s’appuie sur une étude sociologique portée sur la population de Canala. Et d’un diagnostic local effectué par un cabinet d’étude.



L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play