nouvelle calédonie
info locale

Dix ans de prison ferme pour des tirs sur les gendarmes

justice houaïlou
gendarmerie
Photo d'illustration. ©NC 1ère
Un jeune habitant de Houaïlou a été condamné à dix ans de prison ferme, ce mardi, à Nouméa. Vendredi dernier, il a tiré à cinq reprises sur les gendarmes, heureusement sans blesser personne.
Il est 15h30, ce vendredi 21 juillet, lorsque trois gendarmes arrivent à la maison du chef coutumier de Mé, petite tribu de Houaïlou. Ils veulent des explications quant à 50 pieds de cannabis trouvés dans les alentours. Personne ne répond.
 

Calibre 12

A leur retour, alors qu’ils photographient les plants, les militaires sont pris à partie verbalement par deux jeunes hommes. Rapidement, les gendarmes regagnent le véhicule. C’est alors que la première détonation siffle à l’oreille d’un représentant des forces de l’ordre. Un des jeunes, âgé de 21 ans, s’avance et fait de nouveau feu au calibre 12. Un échange de tirs s’ensuit. Heureusement, personne ne sera blessé.
 

«Peur pour mon champ de cannabis»

«J’avais peur pour mon champ de cannabis», a expliqué l’auteur des coups de feu à la barre. Il avoue avoir tiré à cinq reprises puis se tait, impassible. «Entendre quelqu’un qui nous tire dans le dos, ça marque», lâche l’une des victimes.
 

L'arme s'est enrayée

Pour Maître Lepape, avocate de la partie civile, les intention du prévenu étaient presque criminelles. Il ne s’est rendu qu’après l’intervention de douze véhicules, un hélicoptère et le GIGN. Les gendarmes doivent leur salut au hasard, l’arme s’est enrayée à la sixième cartouche. Le tribunal s'est montré intransigeant. Verdict : dix ans de prison ferme.
Publicité