Les matchs battent leur plein, à la salle omnisports de Houaïlou

sport houaïlou
Tournoi de volley dans la nouvelle salle omnisports de Houaïlou, janvier 2020
Tournoi de volley dans la nouvelle salle omnisports. ©Mairie de Houaïlou
Mise en service depuis décembre, la salle omnisports toute neuve de Houaïlou accueille pendant les vacances des tournois de volley-ball et de futsal. Toute une programmation qui est destinée à raviver une dynamique sportive dans la commune.
Très fréquentée, la salle omnisports de Houaïlou ! Ses installations flambant neuves ont accueilli leurs premiers buts et services début décembre. Et pendant ces vacances, le gymnase est rythmé par les tournois de futsal et de volley. 
Le reportage de Marguerite Poigoune : 

Sport pour tous à Houaïlou

 

Clubs

Cette programmation est organisée par le service animation de la mairie. Avec deux objectifs principaux : encourager la création de clubs, et leur donner des moyens. Comment ? «En utilisant cette salle pour créer de l'animation. La première semaine, on a proposé des bons de récompense», explique l'animateur communal Christophe Nerhon.
 
Remise de bons à la salle omnisports de Houaïlou, janvier 2020
Les clubs participant aux tournois pendant les vacances ont reçu des bons. ©Mairie de Houaïlou
 

Créneaux le soir

«Ce qui permet de donner aux clubs ou associations qui sont venus les moyens financier pour l'équipement. Et on a imaginé des créneaux de 17 heures à 20 heures.» Les habitants peuvent «faire leur quotidien et le soir, on part dans le sport». La structure manquait, dans cette commune de la côte Est qui compte près de quatre mille habitants. Notamment pour les jeunes et la pratique du sport. Aléa et Romilda, ont participé aux activités de l'été. 
 

On a pratiqué le volley, ça s'est très bien passé. On a apprécié le cadre. Ça a attiré beaucoup de jeunes, et d'enfants. Même ceux qui ne pratiquent pas. Ça amène beaucoup de gens de la commune à venir regarder.
- Aléa, participante

 

Fonctionnement en année scolaire

La salle omnisports, qui a coûté 450 millions de francs, ne devrait pas se vider avec la rentrée, bien au contraire. Des rencontres seront organisées avec les responsables d'établissements scolaires, les clubs et les associations, afin de leur attribuer des créneaux pour l’utilisation des équipements sportifs.