Aides alimentaire et à la mobilité : l'association Studinord facilite le quotidien des étudiants

éducation koné
L’association Studinord aide la jeunesse à se déplacer en mettant dix vélos à disposition des adhérents ©Camille Mosnier et Brice Bachon
Studinord a vu le jour en 2018 grâce aux premiers étudiants de l’antenne de l’UNC à Koné. L’association aide à l’insertion professionnelle et à l'amélioration des conditions de vie des jeunes dans le Nord. C’est par exemple, trouver une alternative au manque de transports en commun dans la commune. Reportage.

Il est à peine 6 heures du matin qu'il est déjà l'heure pour ces étudiantes de prendre la direction de l'université. C'est parti pour 25 minutes de pédalage : la pluie menace de tomber, mais elles ne changent pas leurs habitudes. Jinelia Tein a choisi d'utiliser le vélo comme moyen de transport faute d'autres options. Elle n'a pas le permis, il n'y a pas de transport en commun et les taxis sont trop chers. 

Quand Studinord, l'association étudiante du campus de Baco, s'est dotée de dix bicyclettes, Jinelia, 21 ans, n'a pas hésité : « j'ai voulu essayer, ça m'a plu et du coup j'ai gardé le rythme. En voiture ça serait mille fois mieux, mais on fait avec ce qu'on a et ce qu'il y a." D'autant plus que les vélos sont mis à disposition des étudiants gratuitement. Il suffit de payer une adhésion de 500 francs annuels.

Jinelia Tein, 21 ans, fait douze kilomètres par jour entre son domicile et le campus de Baco. ©Camille Mosnier et Brice Bachon

Ils sont une trentaine de membres cette année, qui peuvent profiter des services de l'épicerie solidaire. A l'Épice, hébergée sur le campus, les produits sont gratuits et proviennent de dons. « C'est vrai qu'on a pas forcément les mêmes avantages qu'en Province sud parce qu'on a pas forcément de réduction partout, explique la présidente de Studinord, Aurore Reveillon. En bénéficiant des vélos et des denrées alimentaires ça permet d'économiser sur leur budget. Certains étudiants n'ont pas de bourse parce qu'ils ont dépassé l'âge, ils sont en reprise d'études ». Nouveauté cette année : des ordinateurs offerts par le lycée Michel Rocard de Pouembout, une fois remis en état ils seront mis à disposition des étudiants adhérents.

Le reportage de Brice Bachon et Camille Mosnier :

©nouvellecaledonie