CHEZ NOUS. Cinq jours à Koné

vos rendez-vous koné
Chez nous, Koné en cinq reportages.
Koné en cinq reportages. ©NC la 1ère
Chaque semaine, NC la 1ère fait halte dans une des 33 communes calédoniennes, pour en ramener une série de reportages diffusés au journal télévisé. Du 4 au 9 avril, Koné a été à l'honneur. Du Conservatoire d'espaces naturels au service de taxis, en passant par le marché, une séance de sport en plein air et une usine de crevettes.

En un quart de siècle, Koné a doublé sa population. La capitale administrative de la province Nord, qui en comptait environ quatre mille fin des années quatre-vingt-dix, dépasse aujourd'hui les huit mille habitants. Visite ciblée, en cinq reportages.

1Au secours de la biodiversité

Il y a une dizaine d'années, le Conservatoire d’espaces naturels était implanté à Koné dans une volonté de rééquilibrage. Le CEN rayonne sur l’ensemble du pays, en menant des projets de protection de l’environnement. Camille Mosnier et Brice Bachon sont allés à la rencontre de ses équipes et de leurs actions, à commencer par un élevage de charançons.

Un reportage dans lequel on croise Ken Cadin, animateur de terrain pour le pôle espèces envahissantes ; Patrick Barrière, coordinateur du pôle espèces envahissantes ; et Nathalie Baillon, directrice du conservatoire.

CHEZ NOUS CONSERVATOIRE ESPACE NATUREL ©nouvellecaledonie

 

2Au marché

Voilà plusieurs années que Koné se développe. Nouveaux centres commerciaux, nouvelles zones industrielles… Mais il y a des choses qui ne changent pas, comme l’incontournable marché. Situé au cœur du village, il accueille une fois par semaine ses exposants.

Un reportage de Camille Mosnier et Nathan Poaouteta qui interroge Rosiane Gorode, trésorière de la fédération communale Wakeri naïma ; Cécile Waka, doyenne du marché de Koné ; et Philomène Gorohouna, membre de Wakeri naïma.  

©nouvellecaledonie

3Au sport

Depuis le début de l’année, la mairie de Koné propose plusieurs activités pour inciter sa population à bouger. Deux fois par semaine, des rencontres sportives sont proposées en plein air, encadrées par une éducatrice sportive. Direction le stade Yoshida avec Camille Mosnier et Nathan Poaouteta.

Dans ce reportage, on entend Julie Delrieu, professeure des écoles; d'autres pratiquants ; et Mélissa Sanmoestanom, l'éducatrice sportive.

Cms-ContentHasMedia_18743576

4Aux petits soins des crevettes

C’est dans cette commune au cœur de la Grand terre que toutes les crevettes de Calédonie sont conditionnées avant d’être vendues. Dans l’usine de la Sopac, installée à Koné dans une volonté de contribué à l’équilibre territorial. De janvier à août, place à la saison des pêches. L'établissement tourne à plein régime. Il réceptionne les crevettes bleues des quinze fermes du pays.

Camille Mosnier et Brice Bachon y ont rencontré Sandrina Patea, employée au service mise en ligne et formée pour la mise en forme avant la prise de poste ; Elvina Wala, employée au service qualité ; Karen Pohijilan, chef d’atelier ; et Anne Guillaumin Gauthier, directrice de l’usine.

Cms-ContentHasMedia_18743580

5En taxi

Pour finir, montons à bord d'un taxi. Koné est l'une des rare communes de la province Nord à disposer de ce service. Comment a-t-il vu le jour ? Les clients sont-ils au rendez-Vous ? Que fait la mairie pour développer l’offre de transport ? Rencontre avec Antonin Manige, un homme de Lifou. Main d’œuvre dans l’industrie, il s’est reconverti en chauffeur.

Camille Mosnier et Nathan Poaouteta ont aussi tendu le micro à Isabelle Poadae, première adjointe au maire de Koné, en charge des transports.

Cms-ContentHasMedia_18743584