Où se loger quand on étudie à Koné?

éducation koné
Logements pour les étudiants inscrits à Koné. ©nouvellecaledonie
En 2018, un cursus universitaire était lancé à Koné. Deux ans après, le campus de Baco ouvrait ses portes. Des salles de cours, un amphithéâtre, une bibliothèque… mais pas de résidence. Les infrastructures sont prévues dans les prochaines années. En attendant, les étudiants sont dirigés vers des solutions alternatives.

C’est une villa F5 de la zone VKP, qui abrite une collocation d’étudiantes. Parmi elles, Mégane Dounote, originaire de Ouayaguette, à Hienghène, au milieu de la Chaîne. L'année dernière, la jeune femme s’est inscrite à l'université, à plus de trois heures de route de sa famille. Et elle s’est installée ici. Le logement était uniquement meublé d'un évier, il a fallu l'équiper, en électroménager et en literie. Depuis, Mégane partage les lieux avec une autre étudiante, en attendant deux nouvelles recrues. Boursière, elle paye 5 000 F par mois au lieu de 20 000 F.

C'est une première pour moi, d'être en collocation. Les avantages : le soir quand on arrive, on s'entraide pour les devoirs, on apprend à se débrouiller sans les parents...

Mégane Dounote, étudiante

Un partenariat avec la SIC

F4 ou F5, six autres maisons sont mises à disposition des étudiants inscrits à l'antenne UNC de Koné. Elles sont situées dans le lotissement social Les Bosquets, à cinq kilomètres du campus. La SIC a démarré ce partenariat avec l'université et la Maison de l'étudiant en 2019. A l'époque, la Société immobilière de Nouvelle-Calédonie ne louait qu’une habitation. Aujourd'hui, trente étudiants bénéficient des logements SIC.

Ça fait partie de notre cœur de métier (…) Nous avons pratiquement 650 étudiants en province Sud. C'est tout à fait normal pour nous de monter ce partenariat en province Nord.

Jean-René Bernanos, directeur de la SIC à Koné

Une base-vie en mutation

En attendant la construction d'une résidence sur le campus de Baco, des conteneurs appartenant à la mairie de Koné vont être restaurés, dans le but d'accueillir des étudiants à la rentrée 2023. Sur cette base-vie de Kataviti, à une dizaine de kilomètres de l'antenne universitaire, ce sont au minimum 54 chambres qui seront rénovées dès juillet. "Elles sont composées chacune d'un WC, d'une douche, d'une armoire, d'un bureau, d'un matelas", décrit Patrick Robert, deuxième adjoint au maire de Koné, en charge du foncier. "Les chambres étaient louées à KNS jusqu'en 2020."


Montant de l'opération : 115 millions de francs. L'État débourse 60 millions, le gouvernement devrait compléter.

Les principaux travaux de rénovation sont la climatisation à changer, des parquets un petit peu gondolés qu'il faudra reprendre, un petit coup de peinture, revoir les matelas...

Patrick Robert, adjoint au maire de Koné


A cet endroit, la Maison de l'étudiant souhaite créer un véritable lieu de vie. Avec une cafétéria, un foyer, une laverie et des animations.