nouvelle calédonie
info locale

Le pôle sanitaire du Nord a accueilli ses premiers patients

santé koné
Pole sanitaire du Nord. Hôpital Koné
©Marguerite Poigoune
A Koné, le pôle sanitaire du Nord est enfin opérationnel depuis ce mercredi matin Si des services sont déjà fonctionnels, d’autres ouvriront progressivement au cours des mois prochains. Nous avons suivi les premiers patients. 
Il devait ouvrir initialement le 1er août dernier, mais la présence d’une flore bactérienne importante au niveau de l’eau a retardé le jour J de trois mois. Aujourd’hui, le problème est réglé, et les premiers patients sont donc arrivés dans le nouveau pôle sanitaire. 
Pole sanitaire du Nord. Hôpital Koné
Marcel Upa est arrivé de Netchaot à 6 h du matin. ©Marguerite Poigoune
 

« C’est impressionnant »

Parmi eux, Marcel Upa, 73 ans, qui vient de Nétchaot à Koné. Il est arrivé à 6 h par une navette et a attendu l’heure de la consultation. Il est venu pour changer son pansement. Il était suivi jusque là au dispensaire de Koné. « Je suis content. Il faut passer à autre chose. On n’est pas habitué, c’est impressionnant » avoue Marcel qui devra attendra son tour.  Car au PSN, c’est par ordre de priorité, selon l’importance du problème de santé, que les patients sont appelés. Et c’est Stanley Bastien qui passera avant en consultation. Le jeune de Voh n’a su que ce matin, que l’hôpital du Nord est ouvert. « Je suis passé au dispensaire de Koné. Ils étaient en plein déménagement et ils m’ont dit que c’était aujourd’hui que l’hôpital ouvrait. L’avantage, c’est que maintenant, les gens du Nord n’ont plus les kilomètres à faire. »
Pole sanitaire du Nord. Hôpital Koné
Stanley Bastien, le premier patient appelé en consultation. ©Marguerite Poigoune
 

« Un bel outil »

Dans la salle d’attente, les patients sont assis. Parmi eux, des gens de la Côte Est, de Poindimié.  Michel, un petit garçon de 6 ans, vient de Névaho. Il s’est cassé le bras et se rend aux urgences. Impressionné, il est accompagné de sa grand-mère. « On est arrivé de Poindimié pour une radio et on nous a envoyé pour un scanner » explique Elisabeth Lecaille, elle aussi impressionnée. « Çà fait plaisir d’arriver là, de regarder qu’on a un bel outil. Pour nous surtout, çà nous évite d’aller sur Koumac et çà nous arrange bien ». 
 

Des ouvertures progressives

Des services  de l’hôpital de Koumac ont été transférés au PSN tels que le bloc opératoire, le service de chirurgie, et le service de maternité. Seuls sont maintenus, le service médecine et celui des urgences. Le dispensaire de Koné a fermé depuis ce mercredi.
D’autres services du PSN, ouvriront progressivement, d’ici le début de l’année prochaine.  
Centre d'accueil PSN Hôpital Koné
Le centre d'accueil des patients, situé devant le PSN de Koné, et géré par la Province Nord. ©Marguerite Poigoune

Le centre d’accueil géré par la Province Nord a ouvert également ce matin. Situé juste devant le Pôle sanitaire Nord, Il va accueillir les femmes enceintes, en attente pour accoucher, et les patients.
Joachim Tutugoro, le directeur du centre hospitalier du Nord, est lui aussi un directeur satisfait. 
Publicité