A Koumac, particuliers et associations, solidaires avec les soignants

solidarité koumac
particuliers koumac
©Brigitte Whaap
En province Nord, avec la pénurie de masque pendant le confinement, des particuliers et des associations se sont mobilisés pour répondre à la demande. Une solidarité qui s'organise pour venir en aide aux soignants. 

Plus de 150 visières confectionnées

visières soignants koumac
©Brigitte Whaap
Seta Sako et sa collègue du cabinet d'infirmière à Koumac, ont reçu des visières pour se protéger et protéger leurs patients du Covid-19. Ces visières sont le don d'un particulier et d'un élan de solidarité qui font chaud au coeur. "Je suis énormément touchée, peu de temps après le premier reportage finalement beaucoup de gens se sont mobilisés pour venir en aide au Nord, en apportant des visières. La station Mobil s'est aussi débrouillée pour nous donner des masques" confie l'infirmière remplaçante.

Ce particulier : c'est Fabrice Morel. Il s'est mis à fabriquer des visières pour répondre à l'appel de l'association e-Nable. Il a fabriqué des visières grâce à son imprimate 3D, pour les soignants du Nord.
 

J'en suis à 140 visières de distribuées, il y en a encore qui sont parties ce matin pour Poum, Touho, Poindimié, Koumac et il en reste presque autant à livrer sur la Province Nord, pour tous les dispensaires


Le travail des femmes 

A Koumac, des femmes de l'association caritative DORCAS ont décidé de coudre des masques en tissu. Elles ont récupéré des patrons sur internet. "C'est à partir d'une demande de l'assistante sociale qui voulait des masques en tissu. Elle m'a demandé si je pouvais en faire, donc j'ai cherché sur ma tablette et j'ai trouvé des patrons. J'en ai découpé pour femmes, enfants, hommes. C'est aussi à la demande de ma fille, de mes petites-filles" confie Jacqueline Tein Baï, membre de l'association DORCAS.

Cette crise sanitaire, avec sa période de confinement, a permis à des hommes et à des femmes de bonne volonté, de donner tout son sens au mot solidarité.


A Koumac, le reportage de Brigitte Whaap

©nouvellecaledonie
Les Outre-mer en continu
Accéder au live