nouvelle calédonie
info locale

Une centrale de traitement dédiée à la banane

agriculture ouégoa
Bananes
©NC1ere/Cédrick Wakahugnème
La commune de Ouégoa a inauguré ce jeudi 23 mars la centrale de traitement des produits agricoles de la région « Grand nord ».  Ce nouvel outil va permettre en autres le stockage et la conservation des fruits. D’autres missions pourraient lui être assignées. 
C’est un bel outil dont vient de se doter la commune de Ouégoa. Elle a inauguré ce jeudi la toute nouvelle centrale de traitement des produits agricoles de la région « Grand Nord ». « C’est désormais, une réalité » souligne Alain Dubois, l’un des plus gros producteurs de bananes de la zone, « Je fais ce métier depuis 1970 et au fil des ans, je me suis diversifié. J’ai pu visiter les locaux aujourd’hui et je suis totalement impressionné ».
Situé à la sortie nord du village, en direction de la commune de Pouébo, le bâtiment flambant neuf va permettre d’accueillir l’ensemble des producteurs de la région.
Inauguration Ouégoa centrale de traitement des produits agricoles de la région Grand nord
La centrale de traitement des produits agricoles de la région Grand nord a été officiellement inaugurée ce jeudi. ©NC1ere/Cédrick Wakahugnème

Le mûrissement de 600 à 800 tonnes de bananes

La structure comprend quatre docks de chambres froides, un petit magasin de vente de matériels et d’outillages, un dock de stockage de produits phytosanitaires et d’aliments pour animaux, un bureau d’accueil et un quai de déchargement et de chargement.
« Ce nouvel outil vient compléter le maillage des unités de productions agricoles en Province nord », souligne Victor Tutugoro, le 2ème Vice-président de l’exécutif provincial, « Aujourd’hui, nous avons le Gapce sur la côte Est à Poindimié, Wake chaa à Canala, l’association Pewa Ke I Ba à Houailou et maintenant cette centrale de traitement des produits agricoles sur Ouégoa ».
 Le bâtiment a une capacité de traitement d’environ 600 à 800 tonnes de bananes par an. « J’ai pour mission de gérer tous les colporteurs qui viennent dans ce centre en réalisant le mûrissement de leurs bananes et ils récupèrent pour les vendre sur Nouméa », indique Clément Paimbou Ouéonne, le gestionnaire du centre de traitement, « Nous pouvons stocker notamment des fruits et des tubercules comme les ignames », poursuit-il.

Le Grand Nord : un bassin de la production de bananes

A ce jour, la Province Nord totalise 80% de la production de bananes. « La banane dessert est considérée comme la première production fruitière dans cette zone. Elle est suivie par la banane poingo », souligne Gaël Caron, le directeur par intérim de l’Association Arbofruit, « Cette région est vraiment le bassin de la production de la banane en Province nord. Grâce à cet outil, cela va nous permettre de continuer le développement de la production ».
 De Ouégoa à Pouébo, on compte aujourd’hui une centaine de producteurs de bananes. Opérationnelle, la structure va devoir notamment trouver de nouveaux circuits de commercialisation. La priorité de l’écoulement reste avant tout la Province nord.
Coût total de l’opération : 135 millions de FCPF dont 91 millions reviennent à l’Etat et les 54 millions restants à la Province nord. 
Publicité