Covid-19 : la vaccination en baisse à Poindimié selon les professionnels

coronavirus poindimié
Vaccination koné
La vaccination est en baisse sur certains secteurs, dans le Nord. ©NC la 1ère
Une baisse de la vaccination après l’abrogation de son obligation. C’est le constat fait à Poindimié, une semaine après son adoption par la commission permanente du Congrès de la Nouvelle-Calédonie, par certains professionnels. Beaucoup de personnes ne souhaitent pas faire leur troisième dose de rappel.

A Poindimié, la vaccination contre le covid est en recul depuis l’abrogation de son obligation. Coline Stagnitto, infirmière au CMS de Poindimié, le constate, lors de ses interventions en tribu. "On sait combien de personnes on avait vu il y a trois mois, à tel endroit. En revenant, on constate qu'on en voit deux fois à trois fois moins. Il y a des personnes qui ne souhaitent pas recevoir la troisième dose pour compléter leur schéma vaccinal. Par exemple, à Tiéti, la dernière fois qu'on a fait des vaccinations de seconde dose il y a trois mois, on avait une soixantaine de personnes, et là pour la troisième dose, on en a reçu seulement douze." 

Une tribu "très exposée au virus"

Il y a une forme de réticence, certes, mais pas seulement. "Il y a plusieurs choses à prendre en compte, notamment le fait que Tiéti est une tribu qui a été très exposée au virus, et qu'il y a donc beaucoup d'immunités naturelles."


Parmi les personnes qui ne souhaitent pas faire leur troisième dose de rappel, elles sont nombreuses à voir pris cette décision avant la levée de l’obligation. C’est le cas de Marie-Hélène, qui habite à Poindimié. "J'ai fait ma deuxième dose, mais je n'ai pas envie de faire la troisième. D'un côté j'ai peur et je ne vois pas l'intérêt. Deux pour moi, ça suffit." Même son de cloche pour Roseline. "J'ai trop peur de faire mon dernier vaccin. Je prends des médicaments kanak."

A noter que cette réticence n’est pas rencontrée chez les personnes à risque, qui préfèrent avoir un schéma vaccinal complet.