nouvelle calédonie
info locale

Honeyland, la terre du miel, Grand Prix 2019 du festival Ânûû-rû Âboro

cinéma poindimié
GRAND PRIX 2019 du festival Ânûû-rû Âboro
Les deux réalisateurs macédoniens Ljubovir Stefanov et Tamara Kotevska reçoivent le Grand prix 2019 du festival Ânûû-rû Âboro. ©GLB / NC la 1ere
Samedi soir, à la tribu de Nessapoué (Poindimié), le Grand prix 2019 du festival Ânûû-rû Âboro a été attribué au documentaire macédonien Honeyland, la terre du miel des réalisateurs Ljubovir Stefanov et Tamara Kotevska. Le prix NC la 1ere du court-métrage a été attribué à Gwala rising de S. Gordon.

GRAND PRIX DU FESTIVAL ÂNÛÛ-RÛ ÂBORO (Caledonia) : Honeyland, la terre du miel

Samedi soir, à la tribu de Nessapoué, commune de Poindimié, le Grand prix 2019 du festival Ânûû-rû Âboro a été attribué au documentaire macédonien Honeyland, la terre du miel des réalisateurs Ljubovir Stefanov et Tamara Kotevska. Ce documentaire raconte l’histoire d’une femme qui vit seule avec sa mère en fin de vie dans un hameau perdu dans les montagnes de Macédoine et qui se bat pour récolter son miel et donc survivre.
 

Prix du public (Les Nouvelles Calédoniennes): Gurrumul

Parmi les autres prix de ce festival international du cinéma des peuples, on retiendra celui du public, attribué à Gurrumul, de Paul Damien Williams.
 

Prix Cèikî (meilleur film du pays): Pwaola Ôkeme Ni

Le prix Ânûû-rû Âboro du meilleur moyen-métrage (Pacifique) est décerné à Pwaola Ôkeme Ni d’Aurélie Chiron-Néaoutyine qui évoque le douloureux exil d’un clan, forcé de fuir Netchaot, sur la côte Ouest, après la révolte kanak de 1917.
 

Prix NC la 1ere du court-métrage Pacifique: Gwala rising

Enfin, le prix NC la 1ere du court-métrage Pacifique a été attribué à Gwala rising - le réveil du Gwala dans les îles Bwababwana. Un documentaire court montrant comment, sur ces îles de Papouasie, on en revient aux fondamentaux des anciens en préservant des endroits de non-pêche via le Gwala, système traditionnel permettant de protéger les ressources de la mer pour mieux les pérenniser. 
 

Mention spéciale à Aprila

Par ailleurs, une mention spéciale NC la 1ere a été décernée à Aprila, un court-métrage choc et rare sur la Papouasie occidentale et la répression indonésienne qui s'abat sur les Papous, à travers le récit d’une journaliste menacée de mort et qui a dû s'exiler pour survivre et témoigner.
 

Encouragement à Tout tourne autour du soleil

Un prix d'encouragement NC la 1ere a également été attribué à Tout tourne autour du soleil, pour la très belle narration de Benjamin Gorodey. Un court-métrage réalisé avec Laurie-Anne Courson.
 

Les autres prix sont :

• Prix du meilleur court-métrage de la compétition Pacifique décerné par Ânuû-rû Âboro : Pain is mine (réalisation : Farshid Akhlaghi).

• Prix du centre culturel Tjibaou - décerné au meilleur moyen-métrage de la compétition Pacifique : Notre guerre (réalisateurs : Emmanuel Desbouiges et Dorothée Tromparent).

• Prix Bernheim - décerné au meilleur long-métrage du Pacifique : Ghost fleet (réalisateurs : Shannon Service et Jeffrey Waldron).

• Prix du film environnemental - décerné par l'association Calédoclean : Welcome to Sodom (réalisateur : Christian Kroenes).

• Prix de la Fédération des œuvres laïques (FOL) - décerné au meilleur court-métrage de la compétition internationale : In a lion (réalisateur : Karol Lindholm).

• Prix du meilleur moyen-métrage de la compétition internationale - décerné par Ânûû-rû Âboro : Poisson d'or, poisson africain (réalisateur : Thomas Grand).

• Prix de l'hôtel Tiéti - Prix spécial du jury pour la compétition internationale : Of father and sons (réalisateur : Talal Derki).
 

Des organisateurs qui ont la foi

La treizième édition du festival Ânûû-rû Âboro a eu lieu du 18 au 26 octobre, à Poindimié mais aussi dans les nombreuses communes partenaires. Avec aux manettes l'infatigable René Boutin. 
Le reportage de Caroline Antic-Martin et Gaël Detcheverry :
©nouvellecaledonie

 

Publicité