Une rentrée décalée avec près de 90 % d'élèves et personnel à Poindimié

coronavirus poindimié
cour antoine kela
Sereine, semble être le maître-mot de cette rentrée, presque comme les autres. Equipes pédagogiques, parents d'élèves et lycéens reprennent tranquillement après un mois de confinement et une continuité inégale en raison d'une couverture internet peu répandue.
Le proviseur du lycée Antoine Kela, Michel Retail définit par un mot la journée de rentrée d'hier : sereinement.
La majorité des élèves sont rentrés hier au lycée comme au collège, nous dit le directeur du collège Jean-Baptiste Vigouroux, Gabriel Tidjite. Il rajoute ce qui est essentiel c'est le lavage des mains à la descente du car.
Près de 90% de l'effectif ont donc repris les cours, lundi 4 mai.


Une rentrée en douceur

Les lycéens et collégiens ont été accueillis par leurs professeurs principaux. L'équipe pédagogique avait préparé un "sas pour que les enfants puissent reprendre leur rythme" : un sondage à la fois sanitaire et sur "l'infodémie" (les fausses informations qui ont circulé sur le net) pour raconter ce qu’ils ont vécu, accompagné d'un rappel des gestes barrières même s’ils ne sont pas obligatoire. 
cours Antoine Kela

L'infirmière du lycée, Elsa Rovère offre aussi des ateliers "lavage de main", avec une lampe noire elle propose de montrer aux jeunes les bactéries qui peuvent persister en cas de nettoyage trop rapide.

Quant à la documentaliste, Elsa Lehelec Morel a choisi de sensibiliser les élèves au fact checking pour éviter aux élèves de tomber dans les multiples pièges de la fausse information qui circule de manière constante sur les réseaux en cette période de crise sanitaire.
 

Le rôle de l'APE

Même si le proviseur souligne qu'on ne peut pas considérer les devoirs faits par les élèves durant le confinement soit acquis, les parents d'élèves veillent à ce qu'il n'y ait pas de décrochage et à la continuité pédagogique, assure Robert Ihage, président de l'association des parents d'élèves. Dimanche, ils ont d'ailleurs accompagné la remise en fonction du transport et de l'accueil dans les internats.

Le rôle de l’équipe pédagogique est de remettre les enfants sur les rails, l’APE a été très présent dans la façon de gérer les devoirs. Les établissements scolaires ont utilisé plusieurs canau, mais tous les élèves n’ont pas été touchés de façon égale. C'est un système imparfait parce que le numérique n’est pas partout, mais les professeurs ont fait preuve d’ingéniosité. Comme le club de maths créé sur Facebook par le collège Raymond Vauthier.
Le ressenti des élèves est dans l'ensemble qu'ils sont contents de se retrouver et les professeurs aussi. 
Le directeur du collège Jean-Baptiste Vigouroux, Gabriel Tidjite annonce en fin de semaine une concertation à chaud.
Et il rappelle que

On n’a pas été aidé par les institutions du pays 


Enfin il est prévu plusieurs pistes aucune n'est privilégiée pour l'instant : allègement des programmes, vacances raccourcies mais surtout l'équipe pédagogique compte sur les cours du soir pour aider les élèves et éviter le décrochage.
Raymond Ihage, président de l'APE complète en affirmant

on nous annonce qu’on part sur une organisation en semestre mais notre inquiétude ce sont les examens, est-ce qu’on a prévu des rencontres avec les parents ?


L'émission Ligne directe consacrée à la rentrée
Les Outre-mer en continu
Accéder au live