La "Fédération de l'Enseignement Libre Protestant" en sursis

ponérihouen
Collège de mou - Ponérihouen
La baisse de subvention due notamment à une diminution des effectifs des élèves met à mal l'existence  de la FELP : Fédération de l'Enseignement Libre Protestant. L'organisme peine à payer ses charges sociales. Elle doit à la Cafat 80 millions F CFP.
La direction et le Conseil d'Administration de la Fédération de l'Enseignement Libre Protestant ont donné une réunion d'information, ce samedi 4 août à Ponérihouen au collège de Mou.
Ils ont fait une annonce très attendue par les parents d'élèves et le personnel. La FELP met tout en oeuvre pour éviter la fermeture. Une bonne nouvelle qui a rassuré les intéressés.
 

Procédure de la dernière chance

Dans le cadre du redressement judiciaire, plusieurs mesures d’économies ont été prises :
  • baisse du temps de travail du personnel non enseignant,
  • départ à la retraite non remplacé,
  • économie sur les commandes
Emile MEREY, président de l’APE du Collège de MouLe plan de redressement judiciaire devrait faire l'objet d'une décision de justice d'ici les prochaines semaines. Les efforts annoncés seront présentés au juge, seul habilité à se prononcer sur la situation précaire de la fédération.

Une autre réunion est prévue samedi prochain au Collège de Tiéta dans la Commune de Voh et une assemblée générale extraordinaire sera certainement convoquée dans les semaines à venir.