Coup de feu mortel à Pouembout

décès pouembout
Les gendarmes sur place à la tribu de Paouta, mercredi 27 avril 2022, Pouembout
Les gendarmes sur place à la tribu de Paouta, mercredi 27 avril. ©Brice Bachon / NC la 1ère
Un homme est décédé, mercredi 27 avril, à la tribu de Paouta, à Pouembout. Selon les premiers éléments de l'enquête, un coup de feu a été tiré, lors d'un différend familial.

Un différend familial a viré au drame, mercredi 27 avril, à la tribu de Paouta, à Pouembout. Un homme de 50 ans a été victime d'un coup de feu, tôt dans la matinée. La compagnie de gendarmerie de Koné a été contactée, à 7 heures. A leur arrivée sur place, les gendarmes ont découvert un corps sans vie. 

L'auteur présumé interpellé

Le tireur présumé, neveu de la victime, a été interpellé. Sous emprise de l'alcool, il a été placé en garde à vue. Son audition devait débuter dès que son état le permettrait. Saisie de l'enquête, la brigade de recherche de Koné de la gendarmerie nationale a récupéré l'arme qui aurait servi. Le corps de la victime doit être autopsié.

Selon les premières investigations, un seul coup de feu a été tiré. L'origine de la dispute familiale serait liée à un conflit foncier. Des témoins évoquent par ailleurs une brouille entre les deux hommes la veille au soir, au village. Mercredi, en début d'après-midi, la dépouille de la victime se trouvait toujours sur place à Paouta et une équipe scientifique était sur site.

Une enquête ouverte pour assassinat

Le prévenu est soupçonné de meurtre, faits qui pourraient être requalifiés d'assassinat, si l'enquête établit que le geste a été prémédité. Le parquet a d'ailleurs confirmé l'ouverture d'une enquête du chef d'assassinat. Ces faits sont passibles de la réclusion criminelle à perpétuité. 

Lors du dernier recensement, en 2019, 216 personnes vivaient à la tribu de Paouta, qui se trouve à une dizaine de kilomètres du village de Pouembout.

Ecoutez sur place Brice Bachon :

©nouvellecaledonie