Dans le Nord, les gendarmes distribuent les devoirs aux jeunes des tribus

coronavirus pouembout
gendarmes devoirs confinement tribus
©Brice Bachon

En Province Nord, certains élèves du lycée de Pouembout, éprouvent des difficultés à suivre les cours, faute d’internet chez eux. C’est donc la gendarmerie qui arpente les routes des tribus pour livrer en main propre, les cours des professeurs.

Depuis Koumac, une brigade de la gendarmerie a fait le déplacement jusqu’à la tribu de Ouemba. Mission : remettre ses devoirs d’école à Emma, qui n’a pas d’accès internet et ne peut se déplacer en mairie. Le service qu’offre la gendarmerie en ce temps de confinement est très apprécié par la jeune femme et sa famille. « La gendarmerie sert de transition entre le professeur et l’élève » explique Elizabeth Ouetcho, gendarme adjoint volontaire à Koumac. 

Garder le lien élève-professeur

Au lycée Michel Rocard, à Pouembout, les professeurs ont dû s’adapter pour permettre à ces jeunes des tribus de suivre les cours et surtout, ne pas prendre de retard sur le programme par rapport aux autres. A titre d’exemple, Michel, professeur de philosophie, fournit des versions papier et garde un contact téléphonique permanent pour s’assurer que l’élève se sente épaulé. 

Un professeur est le tuteur de un ou plusieurs élèves. Grâce à ce tutorat, on a ce contact et on peut donner les informations aux élèves, on maintient le lien.

Philippe Ramlakan, professeur de philosophie

 

Toujours au lycée, l’une des salles de classes a été transformée en centre de tri postal. Un tiers des élèves reçoit ses devoirs par courrier. Au total, 300 plis sont envoyés chaque semaine. Dès la semaine prochaine, les élèves du lycée de Pouembout recevront à nouveau leurs enveloppes. Tous espèrent un retour à la normale, prévu pour la rentrée, le 12 avril prochain. 
 

Le reportage de Brice Bachon. 

Sur la côte Est

Ce mardi 23 mars, la brigade de Hienghène a procédé à la remise des enveloppes provenant des établissements de Touho et de Poindimié. Les gendarmes se sont partagés les tribus. 
Marguerite Poigoune a suivi l’équipe qui s’est rendue à Tiendanite. 

Distribution devoirs à Tiendanite