Environnement : Touho prend soin de la mangrove et de la forêt humide

environnement touho
plants palétuviers touho
Les plants de palétuviers qui permettront de restaurer la mangrove. ©Marguerite Poigoune

« Restauration forestière de la terre à la mer » c’est le nom du projet dans lequel s’est lancée l’association environnementale Hô-üt, à Touho. Objectif : restaurer les zones dégradées de la mangrove et planter 1000 arbres en forêts humides.

C'est un projet soutenu par le Ministère de la transition écologique et solidaire. L'opération "Restauration forestière de la terre à la mer" doit être réalisée avec les scolaires et la population de la commune. L'opération devait se dérouler en mars, mais elle a été reportée en raison du confinement. 

Restaurer et protéger la mangrove

A Saint-Michel, à Touho, la pépinière de l'association Hô-üt est située aux abords de la mangrove. Amaury Durbano, l'animateur de l’association nous explique que des jeunes pousses de palétuviers seront plantées dans des zones où la mangrove a été dégradée par le bétail, notamment à Tiouandé. Avec le temps, une barrière a été détruite laissant un passage pour les bêtes, qui ont circulé dans la zone, créant ainsi des troués. Grâce au soutien de l'ONG Conservation internationale, qui finance la nouvelle barrière, cette dernière est en cours de rénovation afin d'assurer la sécurité de la future plantation.

restauration barrière mangrove touho
L'association reconstruit la barrière qui protège la mangrove. ©Association Hô-üt

A Touho, sur les 400 hectares, on a 3 % qui sont dégradés environ et ça correspond à presque douze hectares. A Tiouandé, il y a déjà six hectares qui sont à peu près dans le même secteur et dégradés.

Amaury Durbano, animateur de l'association Hô-üt


Replanter la forêt humide

L’association a également sélectionné trois sites qui seront reboisés, avec des espèces issues de la forêt humide. Les plantations se feront avec la participation des scolaires et de la population. "On a travaillé avec cinq pépiniéristes sur la zone, un site à Ouanache, un site à Ponandou, un site à la Hot et dans ces différents sites, on va bientôt organiser des plantations avec les établissements scolaires et avec la population" indique Amaury Durbano.

Chaque plantation sera toujours en lisière de forêt, et non en pleine savane. Le Faux Tamanou ou encore le Kaori font partie des espèces qui seront plantées. La restauration de la forêt humide est prévue les 22 et 23 avril à Ponandou, le 1er mai à Ouanache, et les 6 et 7 mai, dans le quartier de la Hot, au dessus du lycée professionnel de Touho. 

plants forêt humide touho
©Association Hô-üt