publicité

Des prêts de groupe pour aider à l'émancipation de la femme

Les prêts de groupe financés par l’ADIE, étaient au cœur de la rencontre avec une dizaine de femmes à la mairie de Touho, ce mardi. Il s’agit de permettre l’émancipation des femmes par l’aide à la création d’entreprise.

© Marguerite Poigoune
© Marguerite Poigoune
  • Marguerite Poigoune (CM)
  • Publié le
Le prêt de groupe, un produit proposé par l’ADIE pour les femmes essentiellement, même si les hommes n’en sont pas exclus. Il permet aux bénéficiaires d’acquérir du matériel ou de la trésorerie, afin de créer ou développer une petite activité en tribu, ou à la maison. Le groupe peut être composé de quatre personnes maximum, qui vont être solidaires entre elles, pour le remboursement. Elles n’ont pas besoin de garant. 
 

Tous types d’activités

« Des petits remboursements, et surtout tout à fait adaptés à leur situation financière. On finance tous types d’activités, à commencer par l’agriculture, tous types de matériels, par exemple un petit motoculteur, moto-pompes, des tuyaux, des machines à coudre pour tout ce qui est couture, du tissu, de la teinture, tout ce dont elle ont besoin pour se lancer ou pour développer leur petit business » explique Dominique Deboffle, délégué territorial en province Nord, de l’ADIE.
© Marguerite Poigoune
© Marguerite Poigoune
 

« Intéressant et encourageant »

Ce produit casse les codes et donc fait sauter les barrières qui dissuadent les femmes de faire les démarches pour avoir un micro-crédit.  Le prêt peut monter jusqu’à 120 000 francs CFP par personne pour le premier pallier, puis 300 000 francs pour le deuxième pallier. Les femmes de Touho ont écouté avec beaucoup d’intérêt les explications. Et certaines font déjà les demandes de prêts sur place auprès de l’agent de l’ADIE. « C’est intéressant pour les prêts. Avec la banque, il faut des garants et tous les papiers à fournir » explique Marie Jeanne de Koé.  Honorine de Congouma aussi se lance dans les démarches : « C’est très intéressant et c’est encourageant. La dame va m’aider avec les papiers pour continuer la couture et les fleurs. »
Les rencontres pour informer sur les prêts de groupe, vont se poursuivre lors de tournées dans d’autres communes du pays.
© Marguerite Poigoune
© Marguerite Poigoune
 

Aider les femmes à s’émanciper 

Cette action s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du plan territorial de sécurité et de prévention de la délinquance. 
Sébastien Lemoine, coordonateur des politiques de sécurité et de prévention de la délinquance, au gouvernement. 

Prêt groupe ADIE itw Lemoine

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play