Atteintes aux biens à Bourail : la gendarmerie annonce huit interpellations

faits divers bourail
L'école les Lys d'eau de Bourail le 19 juillet 2022.
L'école les Lys d'eau de Bourail le 19 juillet 2022. ©Coralie Cochin / NC la 1ère
Quatorze atteintes aux biens à Bourail en une dizaine de jours, de quoi provoquer une levée de protestations. Au lendemain d'une opération "ville morte", la gendarmerie évoque les interpellations successives de huit jeunes mineurs.

Mardi, journée "ville morte" à Bourail. Mercredi, annonce de la gendarmerie. Son commandement pour la Nouvelle-Calédonie précise qu’entre le 5 et le 15 juillet, la brigade territoriale a constaté quatorze faits d’atteinte aux biens dans le centre de la commune. "Ont été notamment visés par ces faits trois établissements scolaires, trois cabinets médicaux, les locaux de la police municipale, une agence immobilière, un institut de beauté, un nakamal…" Comme l'école Les Lys d'eau ci-dessus en photo.

Convoqués devant le tribunal pour enfants

Or, le "comgend" fait savoir que "les militaires de la brigade, appuyés par le détachement de surveillance et d’intervention (DSI), ont pu interpeller huit individus". Huit jeunes mineurs, arrêtés au fil de l’eau entre samedi dernier et ce mercredi matin. "Identifiés grâce à la vidéoprotection et à une enquête minutieuse", précise la gendarmerie, ils ont tous été placés en garde à vue et font l’objet d’une convocation devant le tribunal pour enfants.