Le pèlerinage de Téné n'aura pas lieu en 2020

religion bourail
Téné 2019 : groupe de discussions
Le comité « Marche pour Notre-Dame » a pris la décision de reporter le pèlerinage de Téné, à Bourail. Cette décision est la conséquence de l’épidémie de Covid-19; tous les rassemblements et les manifestations de plus de 50 personnes ont été annulés par les autorités.
Chaque année, l’évènement rassemble en semaine plus de 500 jeunes ; le week-end du pèlerinage rassemble lui, un peu plus de 3000 pèlerins. Il devait avoir lieu au début des vacances de juin. Cela fait de nombreuses années que ce rendez-vous existe. Il avait pour objectif de réunir les Calédoniens au sortir des évènements de 1988. Aujourd'hui, le comité se voit contraint d'annuler le rassemblement pour 2020 et se prépare déjà pour Téné 2021. 

"Ça fait 43 ans que cette manifestation du diocèse de Nouméa existe. Depuis que nous traversons la situation actuelle, ce n'est pas seulement notre pays mais le monde entier qui est secoué par cette épidémie. Le diocèse de Nouméa, c'est à dire Monseigneur Calvet, a rendu compte au Haussariat vendredi dernier dernier, par rapport aux rassemblements et réunions, qui dépasseraient les 50 personnes; c'est interdit et j'ai dit à Monseigneur que l'on ne voulait pas prendre le risque de continuer la manifestation" explique Antonin Musulamu, le président du comité « Marche pour Notre-Dame ».
 

Frère Étienne, un des initiateurs du pèlerinage, n'est plus 

Né dans la Loire, Étienne Pitiot, plus connu sous le nom de frère Étienne sur le Caillou, était un missionnaire qui avait rejoint en Calédonie son frère Georges, également religieux, en 1970. Il aura été enseignant, directeur et en quelque sorte homme à tout faire à l’école technique Marcellin-Champagnat, devenue l’actuel lycée pro. Mais aussi à l’origine du Groupe des jeunes chrétiens, l’un des initiateurs du pèlerinage de Téné, le responsable du foyer Saint-Léon, le premier président de l’association Aide aux lycéens vanuatais... Un frère mariste engagé auprès de la jeunesse, dont le cœur était resté sur le Caillou. Il est décédé du coronavirus en métropole, le 26 mars dernier. 
 

Téné 2019

L'année dernière, 400 jeunes chrétiens des trois provinces étaient présents à Téné pour des moments d'études et de partage. Ils avaient choisi d’affermir leur foi pendant les vacances scolaires autour d'ateliers de discussions. C'est une parenthèse spirituelle pour ces jeunes chrétiens qui ont choisi d'approfondir leur enseignement théologique. Le thème retenu en 2019 était "Rendons grâce à Dieu. Eternel est son Amour."
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live