Une femme meurt dans un accident de parachute à Poé

accidents bourail
Le littoral de Poé le soir du samedi 5 mars, peu après le dramatique accident de parachute.
Le littoral de Poé le soir du samedi 5 mars, peu après le dramatique accident de parachute. ©Noémie Dutertre
Il semble que son parachute ne se soit pas ouvert à temps, pour une raison encore à déterminer. Une Japonaise de 47 ans n'a pas survécu à sa chute samedi en fin d'après-midi, à Bourail, alors qu'elle sautait au-dessus du lagon de Poé.


Le premier week-end de beau temps et sans trop de restrictions sanitaires depuis longtemps a été endeuillé par un dramatique accident sur le littoral très fréquenté de Poé. Une Japonaise de 47 ans qui sautait en parachute depuis un avion et en autonomie a trouvé la mort samedi 5 mars, vers 17h30, après être tombée dans le lagon. Selon les éléments recueillis dimanche matin par NC la 1ère, il semble que cette pratiquante aguerrie - qui comptait plus de 1 500 sauts à son actif - n'a ouvert ni le parachute principal ni le parachute de secours. 

Aguerrie

Elle est tombée dans l’eau à environ 150 mètres du rivage. Des personnes sont rapidement venues à son secours et un massage cardiaque a été pratiqué. Mais tous les efforts pour la ranimer ont été vains, la malheureuse n’a pas survécu à la chute. L’enquête confiée à la gendarmerie doit désormais préciser les conditions de ce tragique accident mortel de parachute, le premier en Nouvelle-Calédonie depuis au moins dix ans.