VIDEO. Immersion calédonienne : plongée dans le quotidien de Suzanne Mazurier, une broussarde experte en viande de cerf

immersion calédonienne bourail
Illustration Immersion calédonienne
. ©NC la 1ère
NC la 1ère a passé une journée aux côtés de cette femme qui anime les foires et marchés communaux depuis des années.
Immersion La Broussarde

Ces carcasses proviennent de cerf que Suzanne Mazurier chasse seule ou accompagnée d’un de ces petits enfants. A 70 ans, elle fait tout, elle éviscère la bête, puis transforme la viande dans son laboratoire à Bourail. Suzanne habite Bourail, à Nessadiou près de la Nara sur une propriété de plus de 1000 hectares. Elle y élève des bœufs, mais aussi des poules et des canards. Elle est originaire de Ponérihouen, et se définit elle-même comme une broussarde. Elle habite Bourail depuis 36 ans, mais elle reste toujours, comme elle aime le dire, “une broussarde de la côte est”. C’est d’ailleurs à Ponérihouen qu’elle a appris à chasser. Une passion qui ne l’a jamais quittée et qu’elle a transmise à toute sa famille. 

Une semaine de travail dans son labo

Suzanne Mazurié a dû quitter Bourail très tôt, ce matin, pour être à 6 h à Païta, afin de mettre en place son stand au marché Broussard. Tous ces produits représentent une semaine de travail dans son labo et plusieurs jours de chasse. Parmi les clients, certains ont passé commande depuis plusieurs jours, et d’autres, viennent pour trouver des bons produits à base de viande de cerf.

A 70 ans Suzanne Mazurier n’a pas fini d’enchanter à nos papilles, avec ces produits du terroir. Elle a mis en place toute une organisation pour être autonome dans son travail. NC la 1ère a passé une journée aux côtés de cette femme indépendante, travailleuse, broussarde et fière de l’être et comme le saucisson elle se bonifie avec l’âge !