À la découverte de la faune et de la flore locales à la Maison de la Biodiversité

environnement province sud
Maison Biodiversité
Plus de 1700 personnes ont visité la maison de la biodiversité depuis le 15 décembre dernier. Cette toute nouvelle structure municipale, dédiée aux écosystèmes locaux, propose des visites virtuelles à l’aide de casques spécifiques. 
C’est le regard plongé dans un casque virtuel, que petits et grands se laissent emporter dans un voyage au cœur de la biodiversité calédonienne. C’est au sein d’un atelier 2.0, que l’on y découvre des paysages, mais aussi des fonds marins, comme les récifs coralliens de l’îlot canard, où vivent de nombreuses espèces protégées. 
Maison biodiversité

Autre lieu, autre atmosphère : celle de la mangrove de Ouémo, un endroit emblématique de la capitale découvert d’une autre façon par Véronique Perraud, promeneuse. « J’ai vu les différentes sortes de palétuviers, c’était intéressant. Découvrir les poissons et les tortues sans se mouiller, c’est super. Et ça permet d’avoir des vues aériennes avec un drône qu’on n’a pas l’habitude de voir », assure la jeune femme. Mangrove, forêt sèche, forêt humide et animaux : au sein de la maison de la biodiversité, les visiteurs découvrent la faune et la flore locales, à travers plusieurs expositions.  
 

Sensibiliser


Premier objectif de cette maison entièrement dédiée à la nature : sensibiliser le public au respect des écosystèmes, pour la plupart endémique. Mission réussie pour Pascal Bailly, visiteur.  « Ça permet d’ouvrir ses connaissances et puis de découvrir les connaissances de ceux qui se sont vraiment penchés sur la question. Moi ce n’est pas du tout mon domaine donc quand on observe tout ça, on a envie d’en connaître plus et ce qu’on souhaite, c’est que la nature puisse être respectée. C’est un pays qui est beaucoup plus riche qu’on ne le pensait, il n’y a pas que le nickel ». 
Maison de la biodiversité 2

Depuis l’ouverture du centre le 15 décembre dernier, plus de 1700 curieux et curieuses ont pu découvrir ou redécouvrir le monde qui les entoure. Dans chaque recoin, des activités y sont proposées pour approfondir ses connaissances : des ateliers ludiques, des quizzs, une bibliothèque en libre accès… et les animations varient explique Angélique Bangnaim, animatrice au sein de la maison de la biodiveristé. « Tous les trois mois, on présente des activités spécifiques. Aujourd’hui, on est sur la biodiversité de la Nouvelle-Calédonie et à partir du mois de mars, on sera sur le thème de l’eau. Comment se ressourcer? Quelle prévention de l’eau? Et ça va continuera, au fur et à mesure ». 

Professionnels et associations environnementales proposeront régulièrement des ateliers, pour permettre à toutes les générations de comprendre et protéger au mieux, la nature calédonienne. 

Le reportage de Lizzie Carboni et Cédric Michaut :
©nouvellecaledonie