publicité

Le Pandathlon finit en plantation

Le parc provincial de la Dumbéa devait s’enrichir de 1551 arbres, ce dimanche 25 juin. Une dizaine d’espèces pionnières et résistantes ont été mises en terre par les nombreux volontaires, venus seul ou en famille. Une plantation du WWF financée par le Pandathlon de Nouvelle-Calédonie.

Le bassin de la Dumbéa représente le château d'eau du Grand Nouméa. © NC 1ère / Martine Nollet
© NC 1ère / Martine Nollet Le bassin de la Dumbéa représente le château d'eau du Grand Nouméa.
  • Martine Nollet avec F.T.
  • Publié le
Petit à petit, la forêt refait son nid. Depuis 2012, 16 000 plants ont été mis en terre dans la Haute-Dumbéa, pour faire oublier les incendies qui ont ravagé le bassin versant. Ce dimanche 25 juin, l’antenne calédonienne du World wild fund avait bien l’intention d’en ajouter 1551.

Même le panda s'y est mis. © NC 1ère / Martine Nollet
© NC 1ère / Martine Nollet Même le panda s'y est mis.

 

Une suite

Une grande plantation rendue possible par les droits d’inscription au Pandathlon qui s’est couru le 11 juin. Ecoutez Hubert Géraux, responsable local du WWF. Il parle d’«aider la nature à reprendre ses droits»
Interview de Hubert Géraux

 

Une telle plantation demande toute une organisation... © NC 1ère / Martine Nollet
© NC 1ère / Martine Nollet Une telle plantation demande toute une organisation...

 

Derrière la barrière

Les membres de l’association se sont mobilisés pour concrétiser ce projet ambitieux. Ils ont reçu le renfort de nombreux autres volontaires qui se sont levés tôt pour rejoindre le site de plantation, derrière la barrière qui bloque l’accès à la Haute-Dumbéa.

© NC 1ère / Martine Nollet
© NC 1ère / Martine Nollet


Paroles de planteurs

«On est venus par cette belle journée aider et planter, lance une participante. On voit que ce qui a déjà été fait pousse bien.» Akyo et sa mère Mina aussi étaient motivées, pour ce qu’elles appellent un «acte familial».

Témoignages de Akyo et Mina

 

Beaucoup de volontaires ont partagé ce moment en famille. © NC 1ère / Martine Nollet
© NC 1ère / Martine Nollet Beaucoup de volontaires ont partagé ce moment en famille.


Adaptées au sol minier

Une dizaine d’espèces endémiques ont été choisies, pour leur adaptation au sol minier, explique Emma Do Khac, responsable du programme forêt au WWF.
A propos des espèces plantées


Si cette opération a une ampleur particulière, d’autres sont à venir. Pour plus de renseignements, contacter le WWF au 27 50 25 ou consulter la page Facebook de l'antenne.


Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play