publicité

Dumbéa va tester la surveillance par les voisins

Pas de la délation mais une surveillance exercée par les administrés, explique l’exécutif de Dumbéa alors que la ville va expérimenter le dispositif «participation citoyenne». Ce système déjà existant en Métropole sera testé dans deux quartiers de Koutio pour prévenir les cambriolages.

Ce dispositif est pratiqué depuis des années dans l'Hexagone, comme ici à Romans dans l'Ain. © Chabe01
© Chabe01 Ce dispositif est pratiqué depuis des années dans l'Hexagone, comme ici à Romans dans l'Ain.
  • Annie Dubut et Françoise Tromeur
  • Publié le
Les chiffres de la délinquance en Nouvelle-Calédonie l’indiquaient en début d’année: les cambriolages d’habitations sont en hausse, + 4% depuis 2016. Principales touchées, les communes qui gagnent des habitants. Comme Dumbéa, qui va mettre en place un fonctionnement spécifique pour endiguer le phénomène. 

Un partenariat

Comme le laisse supposer son nom, le dispositif «participation citoyenne» implique une surveillance du voisinage par les habitants. C'est courant juillet que devrait débuter ce système nouveau en Calédonie, porté par un partenariat entre la ville, le haussariat, la gendarmerie et les administrés.

Deux référents par quartier

«On va avoir deux quartiers en expérimentation jusqu’à la fin de l’année, détaille André Guerry, adjoint au maire en charge de la sécurité. On aura deux référents dans chacun de ces quartiers. Lorsque les habitants remarqueront des choses suspectes et notamment des tentatives de cambriolage, ils appelleront le référent, qui appellera la gendarmerie pour une intervention rapide.» Les quartiers en question sont le secteur 6 du FSH et le lotissement Koutio Secal. Une signalétique sera mise en place à leurs différentes entrées. 

Les Calédoniens voyageant en Australie ont peut-être croisé du «neighbourhood watch». © ABC
© ABC Les Calédoniens voyageant en Australie ont peut-être croisé du «neighbourhood watch».


«Neighbourhood watch» et autres «voisins vigilants»

Voilà qui rappelle le «neighbourhood watch», cette surveillance du voisinage depuis longtemps répandue chez nos voisins anglo-saxons. Des programmes de ce genre ont essaimé ces dernières années en Métropole, sous le nom de «participation citoyenne» ou celui de «voisins vigilants». Il avait même été un temps question d'instaurer cette pratique au Mont-Dore. 

Les «voisins vigilants» de Cassis, dans les Bouches-du-Rhône.
Les «voisins vigilants» de Cassis, dans les Bouches-du-Rhône.


Réunions les 20 et 22 juin

Mais quel que soit l'intitulé, il éveille la peur d’une forme de délation. «Je ne crois pas que ce soit de la délation de faire un acte citoyen», répond l’adjoint Guerry en évoquant une solidarité entre voisins. Dumbéa devrait donc suivre l’exemple de Fleurbaix dans le Pas-de-Calais, Romans dans l'Ain, Merville en Haute-Garonne ou Cassis dans les Bouches-du-Rhône. Pour se faire leur propre idée, les habitants des quartiers concernés sont invités à deux réunions à la nouvelle mairie : ce mardi 20 juin à 18 heures pour le FSH6 et jeudi 22 juin à 18 heures pour Koutio Secal.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play