A l'école, le rugby dépasse le handicap

handisport dumbéa
rugby handicap
©William Lecren
Le comité rugby de Nouvelle-Calédonie et le club de l’URCD de Dumbéa ont organisé lundi une séance de Rugby fauteuil au collège de Dumbéa-sur-mer avec les élèves d’Ulis, qui est un dispositif pour la scolarisation des élèves en situation de handicap.
 
Parler de handicap à travers le sport dans les écoles, sensibiliser les élèves, c’est tout l’enjeu de ces séances handisport. Les élèves ont pu eux-mêmes tester les fauteuils mis à disposition et ainsi se rendre compte du plaisir de faire du sport.
« Au niveau du collège, c’est quelque chose de très positif avec beaucoup d’échanges et de bienveillance, se réjouit Patrick Larget, responsable de l’école de rugby de l’URCD. Notre but est vraiment de donner aux enfants l'envie de faire du sport quel que soit leur handicap. On sait qu’il y a de gros problèmes de santé au niveau de la Calédonie. Pour les enfants en fauteuil, c’est plus compliqué mais on veut leur montrer que c’est possible. » 
Philippe Larget
©William Lecren

Discipline paralympique                                                                        

Or, c’est d’autant plus possible que parmi les élèves du dispositif Ulis (Unité localisée pour l’inclusion scolaire), Guillaume Théaboinouma pratique plusieurs sports comme la course fauteuil et le karaté en fauteuil roulant. Il s’est initié au rugby fauteuil. « Il y a beaucoup de technique à connaître. Dès que la balle arrive, il faut que je me positionne pour la récupérer », témoigne le jeune homme.
Le but principal est de s’amuser et de découvrir quelque chose de nouveau. Peut-être moins le rugby valide mais le rugby fauteuil en tant que discipline paralympique. « La demande est réellement là, relève Alex Oesterlin, conseiller de la mairie de Dumbéa en charge du handicap. C’est la seule discipline de sport collectif pratiquée par des personnes avec un handicap au membre supérieur, contrairement au basketball, où le handicap se trouve essentiellement au membre inférieur. » Pour le moment rien n’est figé et prévu mais vu les sourires des enfants, cette séance handisport est amenée à se renouveler.
Pierre Fairbank
©William Lecren
Pierre Fairbank, multiple champion du monde et paralympique de course fauteuil, essaie de motiver ces jeunes qui se retrouvent tous les mercredis après-midi à l’école handisport provinciale. Voici son témoignage. 

Fairbank ITW


 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live