Salmonelle dans une exploitation avicole de Dumbéa : les analyses complémentaires sont en cours

santé dumbéa
Image d'illustration.
Image d'illustration. ©Nicolas Fasquel / NC la 1ère
Depuis la détection de traces de salmonelle dans un élevage de volailles de Dumbéa, le Sivap a effectué de nouvelles analyses. Les résultats obtenus lui permettront de prendre des mesures appropriés.

Le gouvernement a mis sous surveillance sanitaire une exploitation de volailles de Dumbéa, mercredi. Pour cause, des traces de salmonelle y avaient été constatées lors de prélèvements, ce qui peut causer des toxi-infections alimentaires.

Si des prélèvements sont faits toutes les semaines, c’est l’une des premières fois qu’une mise sous surveillance sanitaire est nécessaire dans le milieu avicole calédonien. Le Service d’inspection vétérinaire, alimentaire et phytosanitaire (Sivap) suit donc cela de près. Il est à pied d’œuvre pour effectuer de nouvelles analyses bactériologiques. "Cet arrêté nous permet d’intervenir sur cet élevage pour mettre en place principalement des prélèvements et faire des analyses complémentaires, explique Coralie Lussiez, responsable du pôle bio-sécurité du Sivap. Ces analyses sont en cours. On attend les résultats qui nous permettront de prendre les mesures adaptées."

Sécurité sanitaire et biosécurité

Deux cas de figure se profilent. "Soit tout est négatif et on pourra lever l’arrêté. Soit les résultats sont positifs et on aura des mesures à prendre pour gérer cette problématique", poursuit-elle. 

Sur le territoire, la surveillance de la filière avicole se fait notamment en amont, au sein de la structure qui fournit les élevages en oiseaux, ce qui permet d’intervenir très précocément. La mission du Sivap comprend ainsi deux axes. Il y a "un axe sécurité sanitaire des aliments pour s’assurer que la qualité des aliments produits notamment par des animaux, comme les volailles, va être bonne et que le consommateur ne va pas prendre de risques en les mangeant, développe Coralie Lussiez. On a aussi un pôle biosécurité avec une section santé animale qui, elle, va s’assurer de faire des prélèvements dans les structures qui produisent les animaux donc en particulier le couvoir. L’objectif est de s’assurer que les animaux qui vont produire les aliments sont sains et ne vont pas les contaminer."

A noter que le Sivap va étendre l’enquête épidémiologique à d’autres exploitations afin de confirmer, ou non, les suspicions.