publicité

Attention, îlots sous pression

Aménager des îlots facilement accessibles depuis le Grand Nouméa, pour faire baisser la pression humaine sur des réserves naturelles surfréquentées: une stratégie envisagée par la province Sud alors que le très grand nombre de visiteurs menace la faune et la flore. 

Larégnère reçoit désormais plus de 50 000 visiteurs par an! © Province sud
© Province sud Larégnère reçoit désormais plus de 50 000 visiteurs par an!
  • Caroline Antic-Martin et Christian Favennec, avec F.T.
  • Publié le
Larégnère et Signal, deux réserves naturelles du lagon Sud, accessibles en moins d'une heure à l’ouest de Nouméa. Deux îlots tellement appréciés que chacun attire désormais, à l’année plus de 50 000 plaisanciers! Des propriétaires de bateaux, des visiteurs transportés par taxi-boats et charters, des croisiéristes… 

Pression​

Tout ce petit monde adore les îlots aménagés… alors même que ces aménagements ont été réalisés pour diminuer l’impact sur les espèces protégées. La pression quasi-constante a des conséquences sur les puffins, les tricots rayés, le couvert végétal. Pour désengorger ces îlots, la province Sud réfléchit à aménager d’autres zones facilement accessibles depuis le Grand Nouméa. Le reportage de Caroline Antic-Martin et Christian Favennec, où l’on trouve aussi des conseils de comportement pour limiter son empreinte écologique.
SURFREQUENTATION DES ILOTS

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play