nouvelle calédonie
info locale

A l'île des Pins, la lutte contre le feu continue

incendie ile des pins
Feu de l'île des Pins, 23 janvier 2019
L'hélico bombardier d'eau en action à l'île des Pins, mercredi matin. ©Yannick Vakié
A 17 heures ce mercredi, l'incendie qui a commencé la veille dans le Nord de l'île des Pins a été déclaré maîtrisé. Mais à la mi-journée encore, il continuait à menacer des habitations. La surface brûlée a été estimée à 216 hectares. 
[MISE A JOUR DE 17 HEURES] 

Le feu de l'île des Pins a été déclaré maîtrisé. Bilan des dégâts: 216 hectares de végétation. Ce mercredi, huit personnes ont dû être évacuées car leur maison était menacée par les flammes.
 

Dernier point

«On va dire que l’essentiel est maîtrisé. On est en train de traiter les petits points pour ne pas prendre de risque dans la nuit. On espère pouvoir le maintenir», décrivait vers 16 heures Yannick Vakié, responsable des pompiers d’aéroport à l'île des Pins.
Ecoutez-le au téléphone de Vincent le Falher (photo: Maxime Kouathé).
 

Evacuations

En début d’après-midi encore, sous l’effet d’un coup de vent, des sautes de feu et des reprises ont conduit à l’évacuation d'habitations, tandis que les quelques moyens terrestres et l'hélicoptère bombardier d'eau continuaient à combattre le feu. Un feu de forêt qui s'est déclaré dans le Nord-Ouest de Kunié, hier après-midi, entre Gadji et Wapan.
 

Le vent s'est levé

Ce mercredi, deux foyers se distinguaient, qui partaient dans deux directions différentes: l'un vers l'Ouest et l'autre vers l'Est. Dans la matinée, le vent s'est levé, avec des rafales à une trentaine de km/h, et au moins une habitation était menacée. «On a demandé aux personnes d'évacuer les lieux, avec la gendarmerie, et on est en train de traiter le feu avec l'hélico», a décrit Yannick Vakié, responsable des pompiers de l'aéroport de Moué, à Vincent Le Falher.
Point de situation à la mi-journée (photo: David Vendegou).
 

Appel à renforts

L'incendie est traité à terre par les pompiers de l'aérodrome, dont le camion est le seul gros porteur de l'île, par les porteurs d'eau de la commune et les habitants en général. Un appel a été lancé aux bénévoles peu avant midi. Des moyens terrestres renforcés par un hélicoptère bombardier d'eau que la sécurité civile a déjà déclenché hier, en fin d'après-midi.
 

Maison commune de Gadji

Ajoutons que cette lutte contre le feu a continué durant la nuit de mardi à mercredi avec le peu de moyens disponibles, notamment pour protéger vers 3 heures la maison commune de Gadji et deux habitations voisines. A l'origine, il pourrait s'agir d'un écobuage non maîtrisé
Publicité