nouvelle calédonie
info locale

A l'île des Pins, la qualité de l'eau inquiète encore

santé ile des pins
Capture eau île des Pins sud ouest glacière bouteille pollution bactérie (5 mai 2017)
Depuis février, cet habitant de Kunié utilise et consomme l'eau acheminée par la citerne des pompiers, puis stockée dans cette glacière. ©NC 1ère / Gaël Detcheverry
Après le nickel, les bactéries. La qualité de l'eau potable à l'île des Pins est une nouvelle fois pointée du doigt après des analyses qui révèlent des taux importants de coliformes totaux. 

Au mois de février, l'eau du robinet a été reconnue impropre à la consommation dans une partie de l'île des Pins. Plus précisément le sud-ouest de Kunié, qui correspond aux baies à la fois habitées et très touristiques de Kuto et de Kanuméra.

Des cuves et des citernes

Les captages de Tokoin et de Wetere présentaient de manière récurrente des taux de nickel beaucoup trop élevés par rapport au seuil qu'autorise l'OMS, l'Organisation mondiale de la santé. Une réalité dévoilée par l'organisation Ensemble pour la planète, et confirmée par la suite par plusieurs analyses des services de la Nouvelle-Calédonie. C'est pour cette raison que depuis février, cette région de l'île est alimentée en eau par le biais de cuves et de citernes.

 

Capture feuille analyse eau coliformes totaux île des Pins EPLP (5 mai 2017)
Lu sur cette feuille d'analyse : "Eau non conforme à la référence de qualité pour les coliformes totaux" ©NC 1ère / Gaël Detcheverry

Des précautions à prendre?

Mais de nouvelles analyses demandées par EPLP ont cette fois révélée la présence d'une quantité importante de coliformes totaux. Un type de bactéries qui pemet d''évaluer la qualité microbienne de l'eau. Y a-t-il pollution avérée ? Quels sont les risques? Faut-il prendre des précautions particulières? Le reportage sur place de Caroline Antic-Martin et de Gaël Detcheverry.

Nouvelle pollution de l'eau à l'île des Pins ?

 


Publicité