nouvelle calédonie
info locale

Entre sécheresse et nickel, la difficile gestion de la ressource en eau à l'Ile des Pins

eau potable ile des pins
Pénurie eau Ile des Pins
©NCla1ere
Depuis plusieurs années, l'Ile des Pins subit une importance sécheresse. Un manque de pluies auquel vient s'ajouter un problème sanitaire : plusieurs sources de l'île sont polluées par le nickel et ont dû être fermées. La célèbre baie de Kuto est particulièrement impactée par la pénurie. 
La source de Tokoin alimente depuis des générations Kuto, la plus célèbre baie de l’Ile des Pins. Les Kunié se sont accommodés depuis longtemps de sa teneur en nickel, mais l’arrivée des touristes a changé la donne. Les analyses ne sont plus conformes à la règlementation.
« Normalement, quand elle est potable, je règle toute la zone de Kuto avec cette source » explique Epiphane Vakié, fontainier de l’Ile des Pins. « Mais depuis qu’elle a été impactée, on est obligé de la fermer ».
 

Des tournées de distribution

L’eau potable, il faut aller la chercher un peu plus loin dans cette autre source. Elle est captée pour alimenter les habitants et les hôtels de Kuto et de Vao. 
La mairie a donc organisé une tournée quotidienne de distribution. Les fontainiers fournissent ainsi avec leurs bonbonnes et leur camion entre seize et vingt mille litres d’eau chaque jour.
« Cette source, c’est la source de Ouatchia. C’est une des plus grandes de l’ile » explique Epiphane Vakié. « La plupart des sources sont sur le côté Est de l’ile, celles qui sont encore productives. Côté Ouest, elles sont pratiquement sèches ».
eau non potable île des pins
©NC1ERE
 

Des restrictions régulières

Sur les huit sources de l’ile, deux sont fermées car polluées en nickel, et trois sont taries par la sécheresse. Les habitants et les hôteliers sont régulièrement soumis à une restriction depuis cinq à six ans.
« La période où on est en manque d’eau, c’est la période la plus fréquentée » explique Jacques Apikaoua, propriétaire d’un gîte. « Mais on diminue aussi le nombre de touristes par rapport à ce manque d’eau ».
 

La source de Tokoin pourrait rouvrir

A la mairie, les analyses biologiques sont scrutées à la loupe. La solution dans l’immédiat pourrait bien venir de la source de Tokoin où le taux de nickel a sensiblement baissé ces derniers mois.
Dans une quinzaine de jours, la source de Tokoin pourrait bien rouvrir et alimenter la baie de Kuto. Les habitants et les touristes doivent cependant aujourd’hui prendre conscience de l’impérieuse nécessité de réduire leur consommation. L’eau de l’ile des Pins est une ressource vitale qui aujourd’hui s’amenuise. 
Le reportage de Laurence Pourtau et Gaël Detcheverry 
©nouvellecaledonie
Publicité