Hommage à Hilarion Vendegou ce lundi à l'île des Pins

hommage ile des pins
Tombe d'Hilarion Tuni Vendegou
©NC la 1ere

Il y a un an, jour pour jour, le grand chef de l’île des Pins, Hilarion Tuni Vendegou, décédait au Médipôle, à Dumbéa. Maire, ancien sénateur, il avait 78 ans. Un hommage lui est rendu ce lundi sur Kunié. Une soixantaine de personnalités sont attendues.

Le Betico effectue une rotation spéciale, ce lundi matin, vers l’île des Pins. Pour permettre aux Kunié, aux Calédoniens et aux officiels de participer à la cérémonie commémorative en hommage à Hilarion Tuni Vendegou, initiée par les clans de la grande chefferie. « C’est une journée d’hommages, de reconnaissance pour le travail accompli. Nous avons voulu rendre hommage au grand chef, avant de poursuivre son travail», explique un membre de la chefferie pour décrire cette journée de commémorations. 

Une messe à 10 heures

Pas de journée festive. Côté programme : dès 10 heures, une messe sera célébrée en l’église Notre-Dame de l’Assomption. Elle sera suivie, au cimetière de Vao, d’un moment de recueillement sur la tombe du grand chef et de la bénédiction de sa pierre tombale.

Stèle dédiée aux grands chefs

Temps fort de cette journée, la «stèle commémorative de la grande chefferie de l’île des Pins» sera inaugurée. Y sont gravés les noms de tous les grands chefs successifs, de Pile Ketiware à Hilarion Tuni Vendegou. Ils sont une quinzaine sur la période de 1670 à 2020. 

VENDEGOU
©NC LA 1ÈRE

Des chants et une exposition

Des chants en langue kwënyii et des prises de parole viendront ponctuer la journée. Une exposition sera par ailleurs proposée au public. « Ce moment est important aussi, parce que pendant un an », explique un membre de la grande chefferie, «les mariages et actes importants de la coutume avaient été annulés. Ils sont reprogrammés à cette année.»

La succession en discussion

Les discussions sur la succession à la grande chefferie vont aussi pouvoir s’ouvrir, voire se poursuivre. Une question est aujourd’hui sur toutes les lèvres, à l'île des Pins : qui succèdera au grand chef Hilarion Tuni ? Beaucoup de Kunié interrogés sont dans l’expectative. Certains s'avouent partagés entre « sérénité », « optimisme » et « inquiétude »

« Avoir confiance »

Inquiétudes et craintes de revivre ou de voir raviver les tensions des années 70 lors de la désignation de feu Hilarion Vendegou. Les familles de l’île étaient alors divisées sur le nom du successeur du grand chef Barthélemy Kwaneye, père d’Hilarion Vendegou. Une quarantaine d'années se sont écoulées depuis, mais les crispations demeurent. « Il faut avoir confiance » dit-on encore. « Le temps n’est plus aux questionnements mais à l’action. C’est à nous de prendre nos responsabilités, de poursuivre le travail accompli, et de tracer un chemin clair, pour les jeunes, pour Kunié», confie encore un habitant de l’île. « Il faut avoir confiance », répète-t-il, comme pour se rassurer et rassurer les indécis.

ile des Pins : école

 

Un moment particulier pour la jeune génération

Enfin, pour beaucoup de la jeune génération, ceux qui n’ont connu que le grand chef Hilarion Tuni, c’est un moment assez particulier. Ils pourront participer à chaque étape, vers l’installation d’un grand chef. Ce sera peut-être aussi un évènement qu’ils ne vivront qu’une fois dans leur vie.
Au sein de la chefferie, les discussions semblent être difficiles, même si toute monde s’accorde à dire qu’«il faut avancer ensemble ». Les clans sont conscients de la responsabilité qui leur incombe. « Est-ce qu’on sera à la hauteur des enjeux ? », questionne l’un d’entre eux. « Le grand chef doit être soutenu par tous les clans.»

Le temps à la reflexion

Ils veulent laisser le temps à la réflexion, et aux palabres avant de porter leur choix sur un nom. Du temps, il n’y en a pas beaucoup. Le moment coutumier le plus important de Kunié a lieu dans deux mois : la fête de l’igname nouvelle, le 19 mars. «On espère installer le successeur avant cette date», confie l’un des membres. Reste à savoir si d’ici là, le consensus aura été trouvé…