nouvelle calédonie
info locale

La Foa dans le viseur de la Chambre Territoriale des Comptes

budget la foa
La Foa épinglé par la chambre territoriale des comptes
©cc-Thomas Ballandras
 Trop dépensière et parfois laxiste, c’est en substance ce que retient la juridiction financière de la gestion de cette commune de 3200 habitants entre 2009 et 2014.
Des dépenses de fonctionnement qui augmentent plus vite que les recettes et une capacité de financement qui s’amenuise au fil des ans.
L’effet ciseau est somme toute assez banal, mais l’ampleur du phénomène elle est jugée préoccupante par la Chambre Territoriale des Comptes.
Fin 2014, la municipalité de La Foa bénéficiait d’un fond de roulement, de 3 millions de francs seulement, alors qu’elle aurait dû avoir en réserve l’équivalent de deux mois environ de fonctionnement soit une centaine de millions.
 

Meilleur contrôle des dépenses pour réduire les coûts

La Foa, volontaire et dynamique est clairement engagée à réduire la voilure au risque de franchir la ligne rouge.
 

Face à une détérioration marquée de sa situation financière la commune doit faire une pause dans ses investissements .

« Face à une détérioration marquée de sa situation financière la commune doit faire une pause dans ses investissements », prévient la chambre.
La commune a investi près de 400 millions de francs par an sur la période, rapporté au nombre d’habitant, c’est le double de la moyenne des communes calédoniennes, souligne la chambre.

Et de préconiser la mise en place d’un plan pluriannuel d’investissement pour établir des priorités dans les dépenses. 
 
Frais de cantine, contrats de transport scolaires, recours aux prestataires extérieurs, gestion des services d’assainissement ou encore d’ordure ménagères…L’équipe de Corinne Voisin est appelée à un meilleur contrôle de la dépense et à plus de rigueur dans la gestion des personnels.
En ce sens, la CTC a émis pas moins de 20 rappels d’obligation juridique et une douzaine de recommandations

Obligation par exemple de faire voter chaque subvention, y compris celle versée en nature, par le conseil municipal.
A ce titre, la chambre relève des dysfonctionnements et même des irrégularités dans l’attribution des aides aux clubs sportifs mais aussi dans la mise à disposition de certaines des ses infrastructures telles que le cinéma ou l’hippodrome. 

Rien de dramatique répond la commune

Les conclusions pour le moins critiques de la Chambre Territoriale des Comptes n’inquiètent pas l’équipe municipale.
Les élus sont prêts à prendre en compte certaines des recommandations en matière de gestion, mais pour Marielle Kélétaona, adjointe en charge des finances, la situation de la commune n’est pas aussi dramatique que le suggère le rapport.

Marielle Keletaona répond à Angélique Souche. 

La Foa CTC itw Keletaona


 
Publicité