Une marche solidaire après l'agression d'une Lafoyenne âgée de 70 ans

sécurité
Marche pour Mireille à La Foa, 26 mai 2018
Plusieurs centaines de personnes ont pris part au cortège. ©Sheïma Riahi
Un cortège a traversé le village de La Foa pour dénoncer la très violente agression d'une habitante septuagénaire à son domicile, le 17 mai, et pour lui exprimer son soutien. Une mobilisation suivie par des prises de parole. 
[MISE A JOUR DE SAMEDI APRES-MIDI] 

Forte émotion, ce samedi matin, au village de La Foa. Plus de 500 personnes ont défilé en silence depuis le parc Soury-Lavergne jusqu’à la place Georges-Guillermet. Une marche organisée après la très violente agression d’une habitante âgée de 70 ans, le 17 mai.
Le reportage de Sheïma Riahi et Patrick Nicar.
©nouvellecaledonie

Associations

Cette initiative a rassemblé les proches de la victime, des Lafoyennes et Lafoyens mais aussi des anonymes venus du Grand Nouméa. Participaient également des associations contre les violence faites aux femmes, le collectif Femmes en colère de Nouvelle-Calédonie, l’Union des femmes francophones d’Océanie…

Après le défilé, les interventions

A partir de 11 heures, les interventions se sont enchaînées au mégaphone. L’une des filles de la victime a tenu à remercier les personnes présentes. Très émue, elle leur a demandé de se mobiliser, de ne pas hésiter à dénoncer les violences et les barbaries qui surviennent dans le pays. Ça peut arriver à n’importe qui, a-t-elle insisté.
Ecoutez ses propos au micro de Jeannette Peteisi.

Apolitique

Une minute de silence a conclu cette mobilisation. Une mobilisation apolitique. Mais les discours de soutien à la victime et à toutes les femmes de Calédonie visaient aussi les élus et la justice.

Un homme en détention provisoire

C’est chez elle que la septuagénaire a été frappée, violée et étranglée, jeudi dernier, par un homme qu’elle avait surpris à son domicile et qui s'est enfui en volant sa voiture. Dès le lendemain matin, la gendarmerie arrêtait à Focola un suspect. Celui-ci a été mis en examen et placé en détention provisoire pour vol avec violence, viol commis sur personne vulnérable et tentative de meurtre.

Courrier de quatre maires au procureur

Après ces faits, les maires de La Foa (par délégation accordée au premier adjoint), de Moindou, Farino et Sarraméa ont adressé un courrier commun, daté du 22 mai, au procureur de la République. Ils y demandent que l’auteur présumé, «un individu multirécidiviste et très défavorablement connu» précisent-ils, «soit définitivement interdit de séjour sur le territoire de [leurs] communes».

Marche pour Mireille à La Foa, 26 mai 2018
Dans le cortège, la famille de la victime, des habitants de La Foa, des gens venus de Nouméa... ©NC la 1ère / Sheïma Riahi