nouvelle calédonie
info locale

La province sud veut jouer la carte de la transparence environnementale

environnement province sud
transparence environnement PS poissons
Le 7 mai dernier, 96 000 litres d'acide chlorhydrique ont été déversés accidentellement dans le creek de la baie nord situé à proximité du site industriel de VALE NC dans le Grand Sud de la Nouvelle-Calédonie. ©NC 1ère
La province sud a annoncé ce vendredi la mise en ligne prochaine sur internet de plus de 6 000 documents concernant près de 1300 sites industriels ou environnementaux classés. Une opération qui s’inscrit dans sa démarche de transparence totale en matière environnementale.
Mieux comprendre, participer voir adhérer aux politiques menées en faveur de l’environnement. Tel est l’objectif affiché par la province Sud pour justifier cette nouvelle étape franchie dans sa volonté de transparence sur les dossiers environnementaux. Une transparence rendue obligatoire par la charte de l’environnement, a rappelé ce jeudi Philippe Michel, président de la province sud.  
 
Suite à l’accident survenu dans la nuit du 6 au 7 mai dernier à l’usine du Sud,  la collectivité avait déjà mis en ligne un certain nombre de documents comme les rapports d’enquête, d’accidents et de recommandation Inéris.
A compter de la mi-septembre, ce sera cette fois plus de 6000 documents datant de 2010 à cette année qui pourront être consultés sur le web par le grand public. 
 
Cette transparence ne concerne désormais plus seulement l’Usine du Sud. Mais près de 1300 sites industriels ou environnementaux installés en province sud. Cela va du simple garage dans une station-service, aux sites industriels d’envergure, à commencer par l’usine de Doniambo de la SLN ou encore l’Installation de stockage des déchets de Gadji.  
 
Quels types de documents seront consultables?  
Des documents déjà accessibles au public comme les arrêtés d’autorisation, les mises en demeure publiées au journal officiel mais aussi des documents liés aux enquêtes publiques, comme les études d’impact, des rapports d’incident ou d’accident ou encore des échanges de courriers avec les exploitants. En clair, tous les actes administratifs alimenteront le site web une fois qu’ils seront définitifs.  
 
Le grand public sera-t-il en mesure de comprendre ces documents qui emploient des termes souvent techniques ou juridiques?
La province sud assure que oui. C’est justement l’objet d’un grand travail en cours avant la première mise en ligne prévue le 15 septembre prochain. Un moteur de recherche est en train d’être constitué par les services informatiques pour guider les internautes calédoniens dans leurs futures recherches.
Le citoyen pourra ainsi procéder par géolocalisation ou en entrant le nom du site. Mais il y aura fort à parier que l’accès aux documents nécessitera parfois des explications ...
D’ici la première mise en ligne, le 15 septembre, tous les citoyens qui en feront la demande pourront consultés n’importe quel document administratif intéressant une installation classée, assure la province sud.  
 

Les explications en images d'Erik Dufour et de Maurice Ségu



 
Publicité