publicité

Le maire du Mont-Dore annonce sa démission

Eric Gay démissionne du mandat de maire du Mont-Dore qu'il exerçait depuis plus de quinze ans, «pour des raisons de convenance personnelle». La nouvelle a été annoncée ce jeudi en fin d'après-midi, à l'occasion du conseil municipal. Le flambeau est passé au premier adjoint, Eddie Lecourieux.

Après l'annonce, Eric Gay s'est rendu au monument aux morts. © Nicolas Fasquel / NC la 1ere
© Nicolas Fasquel / NC la 1ere Après l'annonce, Eric Gay s'est rendu au monument aux morts.
  • Par Françoise Tromeur
  • Publié le , mis à jour le
[MISE A JOUR DE JEUDI SOIR] 

«C'est avec une émotion très particulière que je m'adresse à vous ce soir pour vous informer de ma décision de démissionner du conseil municipal du Mont-Dore, en tant que maire et conseiller municipal, pour des raisons de convenance personnelle.» Cette déclaration solennelle, Eric Gay a eu bien du mal à la prononcer, en salle d'honneur de l'hôtel de ville, devant les élus de la commune ainsi que des proches venus le soutenir.
 

Un an avant le terme

Un mois et demi après Païta, une autre ville du Grand Nouméa voit donc son maire démissionner: celui du Mont-Dore, aujourd’hui la troisième commune calédonienne en nombre d’habitants. Eric Gay, 61 ans, en a fait l'annonce ce jeudi en fin d'après-midi, après le vote du budget: il s'en va à douze mois du terme, après presque seize ans à ce poste et un quart de siècle au sein du conseil. Si le premier édile mondorien laissait entendre qu’il ne briguerait pas de nouveau mandat, cette nouvelle crée la surprise
 
Eric Gay annonçant sa démission de maire, jeudi 21 mars. © Nicolas Fasquel / NC la1ere
© Nicolas Fasquel / NC la1ere Eric Gay annonçant sa démission de maire, jeudi 21 mars.
 

Successeur de Réginald Bernut

Eric Gay dirigeait la commune depuis le 14 novembre 2003. Retour en arrière. L'homme effectue son deuxième mandat comme adjoint en charge des sports quand Pierre Frogier laisse son fauteuil de maire, pour occuper celui de président du gouvernement. Réginald Bernut lui succède, avant de se voir pousser à la démission. C’est dans ce contexte qu’Eric Gay est désigné par les autres élus mondoriens.
 

Dernier mandat électif

Cette personnalité du Rassemblement est ensuite confortée dans la fonction par les municipales de 2008, dès le premier tour, et de 2014. Celui qui a été premier vice-président de la province Sud et élu du Congrès renonce ici au dernier mandat électif qu’il occupait. Jeudi soir, il a offert son écharpe à une jeune mondorienne du conseil municipal junior. Et un bouquet à la veuve de feu le maire Victorin Boewa, marraine de la ville.
 
Eddie Lecourieux, appelé à devenir maire du Mont-Dore. © Nicolas Fasquel / NC la 1ere
© Nicolas Fasquel / NC la 1ere Eddie Lecourieux, appelé à devenir maire du Mont-Dore.
 

Eddie Lecourieux pour dauphin

Quant au flambeau, il l'a transmis à son premier adjoint. Eddie Lecourieux devrait assurer l'intérim et se porter candidat aux élections de l'an prochain. Pour ce qui est du calendrier officiel, la démission d'Eric Gay doit être remise ce vendredi au haut-commissaire. L'élection de son successeur est prévue le mardi 2 avril

Le reportage d'Erik Dufour et Nicolas Fasquel.
CONSEIL MUNICIPAL MONT DORE DEMISSION

Sur le même thème

  • politique

    Le prochain gouvernement sera élu le 13 juin

    Le calendrier politique se précise pour la suite de la séquence, intense, consécutive aux élections provinciales : les membres du seizième gouvernement de la Nouvelle-Calédonie seront désignés par le Congrès le jeudi 13 juin. 

  • politique

    Démission collective au Rassemblement démocratique océanien

    Le RDO dans la tourmente, après les élections provinciales en Nouvelle-Calédonie et le rapprochement de vendredi 24 mai entre le FLNKS et l’Eveil océanien ? Deux cadres et plusieurs militants de cette composante du front indépendantiste ont en tout cas claqué la porte mardi soir. 

  • politique

    L’Avenir en confiance prône le consensus au gouvernement

    L’Avenir en confiance prend acte de la nouvelle donne politique au sein du Congrès de la Nouvelle-Calédonie. Dans un communiqué, le parti loyaliste appelle le FLNKS et l’Eveil océanien à travailler avec lui au sein du gouvernement pour relancer l’économie calédonienne. 

publicité
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play