Double homicide au Mont-Dore : le compagnon de la jeune femme a reconnu les faits

meurtre mont-dore
Mont-Dore
©Françoise Tromeur

L’homme a reconnu avoir tué sa belle-mère et sa compagne. Il a été mis en examen. Le bébé du couple, âgé de deux semaines, a été pris en charge par ses grands-parents paternels, dans l’attente d’une mesure d’assistance éducative.

On en sait un peu plus sur le drame qui s’est déroulé au Mont-Dore dans l’après-midi du 3 janvier. Un drame qui a coûté la vie à une femme de 40 ans et sa fille de 16 ans. 
Le Parquet vient d’annoncer l’ouverture d’une information judiciaire des chefs d'homicide volontaire, d'homicide volontaire aggravé par concubin et violence volontaire avec arme.

Selon les premiers éléments de l’enquête menée par la gendarmerie, une dispute « assez virulente » a éclaté entre l’auteur présumé des faits, un jeune homme de 19 ans et sa jeune compagne au domicile du couple ce dimanche en début d’après-midi. La jeune femme de 16 ans a alors appelé sa mère pour lui demander de venir la chercher avec ses affaires et son nourrisson âgé de deux semaines seulement. Elle aurait voulu marquer « une pause dans la vie commune avec son concubin ».

La mère tuée dans « un élan de colère »


La mère arrive donc au domicile du couple et une altercation intervient entre l’homme et sa belle-mère, cette dernière proférant des « propos insultants » à son égard selon les dires de l’homme, provoquant sa colère. 
Il se serait alors emparé de son fusil de chasse de calibre 12 chargé et aurait tiré en direction de la femme de 40 ans, qui se trouvait à une distance de 5 à 6 mètres.  
« La victime est atteinte au niveau de l’avant-bras gauche, probablement lors d’un geste- réflexe de protection du visage, puis au niveau de la gorge qui est transpercée par la balle, provoquant la mort » indique le procureur.


Il recharge son arme avant de tuer sa compagne


L’auteur présumé aurait alors rechargé son arme avant de rentrer dans l’habitation. La jeune femme aurait alors tenté de se saisir de l’arme, selon les déclarations de son conjoint, et le coup serait parti alors que le canon était orienté vers sa poitrine. Atteinte par une décharge de chevrotine, elle la jeune fille de 16 ans a succombé peu après. 

Enfin, l’homme a ensuite « orienté son fusil en direction du concubin de la première victime, présent dans le jardin au moment de la première scène, l’ayant amené à fuir en direction d’une propriété voisine, en se blessant lors de la traversée d’une clôture séparative ».

Un « contexte de fortes rancœurs familiales »


Après ce double homicide, le tireur s’est rendu chez ses parents à la Coulée avant de se constituer prisonnier à la gendarmerie. 
Au cours de sa garde à vue, il a reconnu sa responsabilité dans les faits en évoquant un « contexte de fortes rancœurs familiales » notamment envers la mère de sa concubine qui selon lui, avait tendance à le « rabaisser et l’humilier et qui aurait mal vécu la grossesse de sa fille ».
Toutefois, il a prétendu qu’il n’avait pas eu l’intention de tuer sa concubine indique le procureur.
Le parquet a demandé le placement en détention provisoire du mis en examen.

Le bébé pris en charge par ses grands-parents  


Les autopsies des corps auront lieu jeudi prochain. Quant à l’enfant du couple, un bébé de deux semaines, il a été pris en charge par ses grands-parents paternels, dans l’attente d’une mesure d’assistance éducative.