nouvelle calédonie
info locale

Bulle d'enfance et de magie au festival Pikinini

culture nouméa
Photo festival Pikinini dragon et libellule de la compagnie Dragon knights site du Creipac (10 juin 2017)
Durant le Pikinini festival de juin 2017. ©Françoise Tromeur / NC la 1ere
Plus d'un millier de spectateurs ont testé hier le nouveau nid du festival Pikinini: les jardins du Creipac, à Nouville, où le rendez-vous artistique et culturel dédié aux enfants de Nouvelle-Calédonie se poursuivait jusqu'à ce dimanche soir. 

Elle continuait aujourd’hui, la cinquième édition du Pikinini. Un festival entièrement dédié aux enfants et aux familles, qui s’ancre cette année dans le centre historique de Nouville. Le site du Creipac a donc basculé dans un univers festif et fantastique, où toutes les facettes du spectacle vivant ont été réunies pour un voyage dans le monde merveilleux de l’art : théâtre, danse, marionnettes, contes, musique… Sans oublier des ateliers pour les enfants, du tout-petit jusqu’au grand de douze ans.

Une folle fête foraine

Pour la première fois, des jeux forains ont également été pensés. Des attractions plus folles les unes que les autres, comme ce stand où il faut crever des ballons avec des fléchettes tirées... par tuba. 

Photo jeux forains Wallas festival Pikinini à Nouville (10 juin 2017)
La fête foraine de la famille Wallas lors du festival Pikinini. ©NC 1ère / F.T.

 

Des échassiers venus de Los Angelès

Dix-huit spectacles ont été programmés, qui visent un public «de un an jusqu'à 77 ans», sourit l'organisatrice Catherine Dinevan, de la compagnie des Kidams. La plupart sont portés par des artistes locaux. Mais le festival Pikinini reçoit aussi une troupe de Los Angelès, dont les trois membres incarnent des personnages fantastiques haut perchés. Avec le renfort sur scène du danseur calédonien Simane Wenethem. Des échassiers pleins de poésie qui ont rencontré un immense succès auprès du public.

Photo flamant rose chaman compagnie Dragon knights et Simane Wenethem au festival Pikinini (10 juin 2017)
©NC 1ère / F.T.

 

Conte et musique avec Anne Boutin

Le festival accueille également Anne Boutin, conteuse, musicienne et auteur de livres CD pour enfants venue faire partager le lien entre histoire et musique. «Dans une grande forêt, il y a un grand jardin, a-t-elle raconté à des enfants subjugués. Dans ce grand jardin, il y a une grande mare. Sur cette grande mare, il y a des grands nénuphars. Sur un des nénuphars, il y a une coquille de noix. Mais dans cette coquille de noix, qu'est-ce qu'il y a?»

Photo spectacle celtique fées de Nivane scène festival Pikinini (10 juin 2017)
Un samedi soir féérique et celtique. ©NC 1ère / F.T.


Deux samedis hors Nouméa

Pikinini a terminé le samedi par un spectacle celtique fait de fées et de jongleurs de feu. Mais le lâcher de lanternes a été reporté au lendemain : trop de rafales. Le festival s’achevait ce dimanche soir à Nouméa. Il passera également par le parc des Grandes fougères, le samedi 17 juin de 9 heures à midi, et par Vao à l’île des Pins, le samedi 24 juin de 8 heures à 13 heures. 

Publicité