Les coûts de location de Ko We Kara ne devraient pas augmenter comme prévu

nouméa
Marche arrière, dans le dossier Ko We Kara. En fin d’année dernière, la province Sud avait décidé de nettement augmenter les tarifs auxquels les installations sont louées, pour divers événements et cérémonies. A partir du 1er janvier 2019, le prix devait passer de 50 000 F à 160 000 F par jour.
L’annonce a provoqué une levée de boucliers. Après discussion avec les autorités coutumières des îles et de l’aire Djubea-Kapone, la collectivité s’est engagée à proposer le plus rapidement possible une révision à la baisse des tarifs de location, et l’annulation de l’augmentation prévue au 1er janvier.
En parallèle, les parties ont convenu de réfléchir ensemble à une évolution du mode de gestion du centre.