publicité

La défiscalisation accordée au projet Carré Rolland et à Carsud

Ce sont deux projets importants qui viennent de décrocher l’aide fiscale outre-mer de l’Etat. Carsud renouvelle sa flotte de bus et la SIC, avec des investisseurs privés, va procéder à l’aménagement d’un vaste terrain en plein centre ville de Nouméa. 

© DR
© DR
  • Par Caroline Moureaux
  • Publié le
L’Etat vient d’accorder le bénéfice de l’aide fiscale outre-mer à deux nouveaux projets, « réaffirmant ainsi son engagement à soutenir l’économie calédonienne et à accompagner les objectifs de développement prioritaires identifiés par les autorités locales » indique le Haut-commissariat. 
 

Le Carré Rolland

C’est un projet qui attend dans les tiroirs depuis des années. L’opération Carré Rolland, initiée par la ville de Nouméa, entend ramener de la vie au centre ville.  Une opération portée par la Société immobilière de Nouvelle-Calédonie (SIC) en partenariat avec des promoteurs privés. Il prévoit près de 250 logements, mais aussi des bureaux, des commerces et des parkings, le tout sur 80 000 m2 de construction. 
Un projet qui doit répondre aux besoins en habitat va également participer à la relance du secteur du BTP
Pour ce projet de 11 milliards CFP, le montant de l’aide s’élève à 25,5% de l’investissement éligible (7 milliards de francs sur les 11 milliards d’investissement). 
Le projet du Carré Rolland, au centre ville de Nouméa © ML Design et Pacifique Etudes et Architecture
© ML Design et Pacifique Etudes et Architecture Le projet du Carré Rolland, au centre ville de Nouméa
 

Le renouvellement de la flotte de Carsud

L’Etat a également agréé un investissement de la société Carsud, mis en œuvre dans le cadre du futur réseau de transport Tanéo qui incluera également Néobus et Karuïa. 
L’investissement porte sur l’achat de 36 véhicules (24 bus et 12 minibus), pour un montant de 925 millions de francs CFP. 
Le gouvernement calédonien a déjà donné en mai dernier son feu vert pour la défiscalisation locale avec une enveloppe de 213 millions CFP.
Cette fois, c’est donc l’Etat qui accorde lui aussi la défiscalisation. La part de son aide fiscale atteint 37% du montant global d’investissement.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play