Du rififi au conseil municipal de Nouméa

politique
Conseil municipal Nouméa
©NC1ère
Environnement, sécurité, subventions… 38 délibérations ont été examinées par le Conseil Municipal de Nouméa pendant 2 heures hier soir. 2 heures relativement calmes sauf, en fin de séance, après une question de Gaël Yanno accusant plusieurs adjoints d'être derrière le blog Calédosphère. 
Tout avait commencé dans le ronron habituel qui sied à ce genre de réunions. Deux heures au cours desquelles le Conseil Municipal de Nouméa a pu examiner 38 délibérations. Mais alors que chacun pensait pouvoir rejoindre tranquillement ses pénates, une question posée par Gaël Yanno a mis le feu aux poudres, relayant des accusations formulées par un site web, pratiquant lui aussi l'anonymat et, jusqu'ici, inconnu du grand public.
En résumé, le Président de l'UCF et élu municipal a demandé si certains adjoints municipaux étaient derrière la rédaction des articles publiés dans le blog Calédosphère.
Surprise par cette question tardive - chacun remballant à ce moment là sa petite mallette municipale - la Maire de Nouméa Sonia Lagarde invite les protagonistes à s’expliquer dehors. Mais le chef de l'opposition municipale insiste "au nom de la transparence" et le ton monte rapidement. 
Sonia Lagarde ne cède pas et clôt la séance alors que Gaël Yanno finit son allocution. 
Un choix approuvé par les élus mis en cause. Pour le 13ème adjoint au maire, Nicolas Vignoles, "le conseil municipal n’est pas le lieu pour ce débat " et concernant sa participation supposée au site Calédosphère, il a donc attendu la fin du conseil pour répondre et démentir ces accusations. (voir reportage ci-dessous). 
Egalement visé, Tristant Derycke, 15ème adjoint, reconnaît avoir publié plusieurs articles sur Calédosphère sous le pseudonyme « Calcyte » mais au su de tous avant de préciser que ce n’était plus le cas aujourd'hui.
 

Des méthodes numériques peu orthodoxes?

Quoiqu'il en soit, cette algarade municipale interpelle à plus d'un titre. Sur les pratiques numériques d'abord parce que le site cité par Gaël Yanno est, lui aussi, un site anonyme, ayant fait appel à des pratiques illégales et condamnables (la recherche des adresses IP des citoyens doivent faire l'objet d'une commission rogatoire en bonne et due forme ) et sans doute proche d'un parti politique ayant subi les foudres du blog calédosphère à de nombreuses reprises. Sur le climat de tension, ensuite, qui persiste au sein de la famille "loyaliste".
 

38 délibérations votées dans le calme

Des incidents qui ne doivent pas faire oublier l'objet initial du conseil municipal de Nouméa de ce jeudi. Environnement, sécurité, subventions… Sur les 38 textes examinés hier soir, 10 ont porté sur l’environnement et le développement durable. Ainsi, 40 millions CFP ont été débloqués pour la construction d’une trentaine de points d’apport volontaire destiné au tri des déchets. Dans le même sens, un programme local de prévention des déchets va être financé avec la province dans le but de réduire la quantité de déchets et de mieux les traiter. Des textes validés sans objections par l’opposition.
Il en a été de même pour la validation de la dématérialisation des marchés publics pour la ville de Nouméa ou encore pour la décision de baptiser la caserne de Normandie « Caporal Elodie-Mapéri » en hommage à la jeune femme, pompier volontaire décédée en lors d’une mission de secours en fin d’année dernière.  Seule, l'attribution des subventions a fait débat, l'opposition regrettant la baisse des dotations de certaines associations .
 

A suivre, le reportage de Charlotte Mestre et de Sylvain Duchampt:


 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live