Il blesse sa fille adoptive au sabre, sept ans de prison

justice nouméa
Tribunal
©NC1ere/Martine Nollet
Une histoire de violences familiales hors norme, devant la justice. Ce mardi, un homme de 36 ans a été condamné à sept ans d’emprisonnement pour avoir frappé de plusieurs coups de sabre sa fille adoptive, âgée de 16 ans. Une victime marquée à vie.
La justice a été réactive, dans cette affaire. Un homme de 36 ans a été jugé ce mardi, par le tribunal de Nouméa, pour des faits survenus la veille. Lundi au petit matin, une adolescente de seize ans rentre chez elle, à Kaméré. Son père l’attend de pied ferme. Il vient d’apprendre qu’elle entretient une relation amoureuse avec son propre neveu, âgé de 40 ans et marié. 
 

Déchaînement de violence

L'homme veut des explications. Mais très vite, le ton monte. Suivent les menaces et un déchaînement de violence inouï. Il tente d'étrangler sa fille adoptive. «Je vais te couper la tête», assène-t-il. Après des coups de râteau dans les jambes, il se munit d’un sabre et vise le visage. 
 

Des séquelles à vie

La jeune femme a le réflexe de lever les mains pour se protéger. Les tendons sont sectionnés. A la vue du sang et suite aux injonctions de la mère de la victime, l’homme arrête enfin de frapper. Outre le traumatisme psychologique, la jeune victime a perdu en partie l’usage de sa main. 
 

«Battu toute son enfance»

«Mon client a été battu toute son enfance par son père, la violence est ancrée en lui. C’est l’inceste, qu’il n’a pas supportée», a tenté de temporiser l’avocate de la défense. Sans succès. Le prévenu se trouvait en semi-liberté, car déjà condamné pour des faits de violences conjugales, et le tribunal a suivi le réquisitoire : sept ans de prison et une conduite immédiate au Camp-Est. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live