publicité

L'incendiaire de Parisiana et Peggy évoque un différend avec les patrons [MàJ]

Un conflit avec les responsables de l'entreprise : c'est l'explication que donne le jeune homme interpellé vendredi, à Yahoué, suite à l'incendie de la boulangerie Parisiana et du snack Peggy lundi soir, à la Vallée-du-Tir. Il doit être jugé mardi en comparution immédiate.

Le soir du sinistre, rue Unger de la Deuxième Vallée-du-Tir. © Clarisse Watue / NC la 1ere
© Clarisse Watue / NC la 1ere Le soir du sinistre, rue Unger de la Deuxième Vallée-du-Tir.
  • Claudette Trupit, et Françoise Tromeur
  • Publié le
[MISE A JOUR DE DIMANCHE]

Placé en détention samedi, il doit être jugé dès mardi, en comparution immédiate. C'est vendredi que ce jeune homme de vingt ans a reconnu être à l'origine du feu qui a détruit lundi soir la boulangerie Parisiana et le snack Peggy. Deux facettes d'un célèbre établissement familial de la Deuxième Vallée-du-Tir, pour lequel il avait travaillé durant quelques mois.
 

Vol et incendie

Le jeune adulte, très défavorablement connu des services de police, a expliqué aux policiers son intention de commettre un vol et d’incendier les locaux par un différend avec les patrons. 
 

Interpellé à Yahoué

Le Raid de la police nationale avait procédé à son interpellation samedi matin, au Mont-Dore, à son domicile de Yahoué. Soit à peine plus de trois jours après l'incendie. Les pompiers de Nouméa avaient été alertés lundi soir, vers 20h30, et une fois le feu éteint, les enquêteurs s'étaient vite orientés vers la piste criminelle : des traces d’effraction avaient été relevée à l’arrière du bâtiment.
 

Deux enseignes célèbres

Le sinistre a provoqué d'innombrables réactions parmi les Calédoniens. L'endroit, ouvert depuis une quarantaine d'années, était réputé pour ses casse-croûtes, ses viennoiseries et ses pains vendus à des horaires peu habituels. Et donc prisés aussi bien par les fêtards que par les lève-tôt et les travailleurs de nuit.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play