Le padel tennis tâte le terrain calédonien

sportncla1ère nouméa
Padel tennis, courts du Ouen Toro
Voici le type de raquette utilisé pour le padel. ©William Lecren / NC la 1ere

Du nouveau, aux courts du Ouen-Toro. La ligue de tennis de Nouvelle-Calédonie y a aménagé deux terrains de padel. Découverte...

On connaît en Calédonie le paddle, moins le padel ! Un sport de raquette qui dispose désormais de deux terrains dédiés à Nouméa, aux courts du Ouen-Toro. La ligue calédonienne de tennis les a inaugurés samedi 17 avril.

  • Dérivé du tennis

Rien à voir avec la planche de SUP, ce sport est dérivé du tennis, donc. Les points se comptent de la même manière. Mais il se joue en double, avec un service à la cuillère c'est-à-dire par en-dessous. 

  • Des murs comme au squash

Surtout, le padel se pratique sur un terrain de vingt mètres sur dix coupé par un filet au milieu, clôturé par des vitrages en fond de cours et des grillages sur le côté. "Il y a des murs, il faut qu'on s'aide de ça et c'est un peu plus du squash que du tennis à ce moment-là", explique Mathieu Feyler, diplômé d’Etat de tennis.

  • Une drôle de raquette

Ici, la raquette est pleine et à trous. Comme la balle, elle s'avère plus lourde qu'au tennis. "C'est un sport assez mixte. On a la base du tennis, mais également un peu de squash et un peu de pelote basque", commente Diane Bui Duyet, élue en charge du sport à la mairie de Nouméa. Une discipline "ludique, physique, tactique", résume Philippe Lissarrague, président du tennis club d’Auteuil.

  • Pas encore de compétition

Dans un premier temps, la pratique devrait se limiter à du loisir, en attendant un éventuel engouement menant à de la compétition. Mais si le padel arrive à peine en Calédonie, il s'agit d'un sport développé dès les années soixante-dix, au Mexique. Puis en Espagne, où il compte davantage de licenciés que le tennis. Le padel est intégré depuis 2014 en tant que discipline associée par la fédération française de tennis, qui a contribué à cet aménagement du Ouen-Toro.

  • Terrains à réserver

Il est désormais possible de réserver un des terrains et du matériel pour s'y essayer. Terrains qui ont été baptisés d'après deux figures du tennis calédonien : Lyliane Porcheron, joueuse de la sélection aux Jeux du Pacifique de 1963 et 1966, et Roger Kaddour, président d'honneur de la ligue. 

Un reportage de William Lecren : 

Padel tennis, mode d'emploi