Le projet du Carré Rolland abandonné

immobilier nouméa
Carré Rolland
©©ML Design et Pacifique Etudes et Architecture

Le promoteur Promofirst abandonne le projet de Carré Rolland.  80 000 m2 de bureaux, logements, commerces, et parking devaient sortir de terre au cœur du centre-ville de Nouméa sur ce terrain cédé par la municipalité.

Le Carré Rolland est-il condamné à rester une friche, au cœur du centre-ville de Nouméa ? En tout cas, le projet porté par Promofirst ne se fera pas. La décision a été prise hier par ce promoteur – entité constituée d’un bailleur public, la Sic, et d’investisseurs privés comme Promobat et Caillard&Kaddour. Le projet de Promofirst prévoyait la construction de 250 logements, mais aussi des bureaux, des commerces et des parkings, le tout sur 80 000 m2 de construction. 

Carré Rolland
©NC la 1ère

Terrain cédé par la ville

La moitié des 11 milliards d’investissement devaient être assumés par la Sic qui comptait y installer son siège social et y proposer 135 logements en location ou en accession à la propriété. Le terrain avait été cédé par la ville et le projet, qui devait également participer à la relance du secteur du BTP, avait obtenu la défiscalisation nationale en août 2019.

Les travaux auraient dû commencer cette année pour une livraison en 2024.  Ce ne sera donc pas le cas, et la mairie va devoir à nouveau réfléchir à l’avenir de ce terrain.

Un marché puis l'Atelier des femmes

Pour rappel, le Carré Rolland accueillait autrefois le marché municipal de Nouméa. Marché abandonné en 1991, date du déménagement à Port-Moselle. Les bâtiments avaient ensuite accueilli, à partir de 1997, l’Atelier des femmes. Ils ont finalement été détruits en 2016.

Depuis le terrain est une friche urbaine qui peine à trouver preneur malgré son emplacement stratégique au cœur du centre-ville : le premier projet de valorisation du site date en effet de 2011.

 

Le reportage de Coralie Cochin et Claude Lindor.